Ernest et Célestine : Les questions de Célestine
de Gabrielle Vincent

critiqué par Fanou03, le 20 octobre 2015
(* - 42 ans)


La note:  étoiles
La question des origines
Ce bel album de Gabrielle Vincent met en scène Ernest, l'ours bohème, ronchon mais au grand cœur, et la petite Célestine, une gentille souris que Ernest a recueillie un jour sur la place de la ville, dans une poubelle... L'histoire montre Célestine, qui a grandi, oser enfin demander à Ernest d'où elle vient, et Ernest s'inquiéter de la réponse qu'il doit donner. Doit-il dire la vérité, ou doit-il l'édulcorer, cette vérité pas toujours bien belle ?

Les illustrations de Gabrielle Vincent, mêlant crayonnés et lavis brun, tout en sensibilité et en finesse, sont splendides; elles servent un récit qui parle de l'abandon et de la question des origines. L'auteure donne la part belle aux sentiments, aux hésitations de Célestine et d'Ernest, à leur appréhension commune liée au sujet de la naissance de la petite souris, mais aussi à l'amour et à la tendresse qui unit ces deux-là, et qui permet, comme un baume, d'adoucir les violences de la vie.