Shadow Banking - Tome 2 : Engrenage de Frédéric Bagarry (Scénario), Eric Corbeyran (Scénario), Éric Chabbert (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Septularisen, le 14 septembre 2015 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 52 ans)
La note : 4 étoiles
Visites : 1 362 

LA BOÎTE DE PANDORE

Ce deuxième tome reprend exactement là où s’était arrêté le volume précédent.
Le jeune héros de la BD Mathieu DORVAL, qui a été blessé par balle à la fin du tome précédent, se cache toujours chez son ami, le pirate informatique connu sous le nom de « Skull ».

Ils tentent de décrypter la clé USB que Mathieu avait retrouvée chez son mentor et ami Victor de la Salle, juste après que celui-ci se soit fait assassiner.
Malheureusement le cryptage dépasse leurs compétences et seule Maureen Lazlso, une informaticienne surdouée et ancienne employée de banque, qui elle aussi en son temps avait dénoncé le « Shadow Banking » en Suisse, peut désormais les aider.
Celle-ci a trouvé refuge à Barcelone en Espagne et Mathieu, pour la rejoindre, doit donc se résoudre à voyager avec des faux papiers.

Il est en effet devenu la cible tant des assassins de Victor, que de la police qui le croit mêlé à une grosse affaire de délit d’initié…

Je dois dire que j’ai trouvé ce deuxième tome nettement moins bon que le premier. Et étonnamment dans ce volume (contrairement au premier), c’est surtout le scénario de Frédéric BAGARRY et CORBEYRAN qui pèche !
Passons encore sur les grosses ficelles connues de tous. Et oui, (attention spoiler) c’est toujours la petite amie, tombée dans les bras du héros « par hasard » qui est, bien sûr, la complice des « méchants ». Haro aussi sur l’usage abusif du jargon spécifique de l’univers financier. Je comprends que pour faire plus « réaliste », les auteurs utilisent cette ficelle, mais quand il faut une loupe pour lire les minuscules explications en bas de page, cela devient franchement ridicule.

Mais le pire, c’est quand le scénario se met à avoir des erreurs, ainsi p. ex. Pg.29, si toute l’action au départ se déroule en Allemagne à Francfort, pourquoi le tueur dit à Mathieu qu’ils ont compris qu’il allait quitter la France ? Ou encore Pg. 45, si Mathieu sait que la planque de son ami « Skull » a été découverte par les tueurs, pourquoi ne prévient-il pas son ami ?... Je dois dire que toutes ces "imprécisions" rendent la lecture de la BD franchement pénible!

Grosse, grosse impression par contre au niveau des dessins de M. Éric CHABBERT. Les vues de la « Sagrada Familia » pg. 32 -37, sont absolument époustouflantes, et la ville de Barcelone est très bien et très fidèlement rendue. Les personnages sont cette fois mieux dessinés, et les visages enfin reconnaissables.

En conclusion, je dirais à lire, si comme moi vous vous êtes fait « happer » par le scénario du Tome I, sinon franchement, passez votre chemin!..

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Shadow banking

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Shadow Banking - Tome 2 : Engrenage

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Shadow Banking - Tome 2 : Engrenage".