Chambre 117
de Pulchérie Abème Nkoghé

critiqué par Imani, le 20 juillet 2015
(Toulouse - 37 ans)


La note:  étoiles
Un très bon momentde lecture.
ce livre fait partie de ceux que l'on lit d'un trait.
L'auteur a trouvé les ingrédients même pour faire de ce roman une petite merveille.
Le style nous rappelle la plume souriant, Caucase et pétillante de Bessora.
cela a été un véritable moment de bonheur que de lire Chambre 117.
L'histoire est bien simple: une aide-soignante qui prends soins d'un homme dans le coma depuis plus de 10 ans. elle lui raconte sa vie, ses déboires amoureux, ces soucis quotidiens. Elle le fait librement, persuadée qu'il n'entend rien.
C'est qu'elle a une vie bien passionnante et torturée.
ce que j'ai apprécié par-dessus tout dans ce roman, c'est qu'il n'est pas linéaire. De nombreux flashback donnent du rythme à la narration, comme une danse frénétique qui nous mène vers le dénouement.
Heureux dénouement, ou malheureux?
C'est à découvrir dans ce roman qui vaut le détour.
Il nous est écrit par une poétesse gabonaise d'un talent indéniable.
Elle nous donne à lire et nous en sommes ravis.