Machiavel et Savonarole - La glace et le feu
de Max Gallo

critiqué par Veneziano, le 19 juillet 2015
(Paris - 41 ans)


La note:  étoiles
Deux biographies florentines
Cet historien illustre retrace la vie de deux grandes figures de la République de Florence des confins du Moyen-Age à la Renaissance, des XVème et XVIème siècles, Geronimo Savonarolla, prêtre prédicateur ultra-conservateur, animé par le feu, et Niccolò Macchiavelli, conseiller et théoricien politiques des Médicis, tout en glace et retenue. Max Gallo les dénomme par leurs noms francisés, Savoranole et Machiavel.
C'est bien dans cet ordre qu'il les présente, ce qui correspond à la chronologie de leurs âges. La biographie de Savoranole et celle de Machiavel sont respectivement écrites à la troisième et à la première personnes, ce qui permet de présenter Machiavel sous un jour plus familier, plus personnel. Aussi les sources doivent-elles être plus abondantes pour ce dernier, pour le permettre.
Animé par la voix de Dieu, Savoranole appelle à brûler les vanités, objets superficiels, de luxe, en tout genre, à obéir aux formes impies du pouvoir, qui se détourne de la voie dictée par le Seigneur, celle des Médicis, dynastie républicaine régnant sur Florence, et des Borgia, la famille du Pape s'adonnant aux pires péchés, avant comme après s'être accaparé les terres papales. Le Pape Alexandre VI l'excommunie, puis le condamne au bûcher.
Machiavel est d'une famille de conseillers politiques proches du pouvoir, il entoure Laurent le Magnifique, qu'il vénère, ses successeurs sur qui il ne manque pas de porter un regard lucide. Il est vraiment au service de la ville de Florence. Il se montre admiratif de Cesar Borgia, fils du Pape Alexandre VI, qui lui inspire l'idée de rédiger Le Prince, qu'il prend soin de dédicacer à un Médicis. Il se montre sans cesse soucieux de la position du Saint-Siège.

Ces deux portraits permettent de donner une image précise des enjeux politiques, religieux et sociaux de l'époque, des intérêts en présence, des rivalités et jeux d'influence.
Ce livre est clair et se lit vite. Je regrette juste qu'il ne soit pas encore plus fouillé. Il donne envie d'aller plus loin, et est donc à conseiller.