Naufragés
de Fernando Monacelli

critiqué par Cristina21, le 27 juin 2015
( - 43 ans)


La note:  étoiles
Bouleversant !
Présentation de l'éditeur
Enquête familiale bouleversante et réflexion troublante sur la maternité, Naufragés est aussi une magnifique évocation de l'Argentine contemporaine, le portrait d'un pays marqué par les cicatrices du passé, qui se cherche un futur.
Vingt-cinq ans après la guerre des Malouines, le cadavre gelé d'un soldat est découvert sur un canot de sauvetage en Antarctique. Après des années d'incertitude, doña Ana peut enfin enterrer son fils. Et surtout, le journal du naufragé lui révèle l'existence d'un petit-fils qu'elle veut retrouver à tout prix.
Pour l'aider dans sa quête, Ana fait appel à une journaliste, Celina, qui décide de se jeter à corps perdu dans cette affaire, nouveau point d'ancrage de son existence à la dérive...
De l'effervescence de Buenos Aires au petit village de pêcheurs de doña Ana, les deux femmes vont devoir affronter secrets et trahisons pour déterrer la clé du mystère familial et prendre un nouveau départ.


Voilà une belle histoire, celle de deux femmes. L’une, journaliste, abandonnée par son mari, a confié son jeune fils à sa belle-mère. L’autre, une vieille dame, pleure la perte de son fils mort à la guerre et veut retrouver son petit-fils.
Ce roman est bouleversant par sa forte intensité émotionnelle. L’écriture et le style sont particuliers, avec des va-et-vient dans la narration qui ne gênent en rien la lecture. Avec en toile de fond la guerre des Malouines, ce roman parle de la maternité, de leur maternité, mais aussi des liens familiaux. On s’attache à Celina et à Dona Ana. Elles sont fragiles et fortes à la fois, et leur rencontre va bouleverser la vie de chacune.