Les lance-flammes de Roberto Arlt

Les lance-flammes de Roberto Arlt
(Los lanzallamas)

Catégorie(s) : Littérature => Sud-américaine

Critiqué par Pucksimberg, le 21 juin 2015 (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 37 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 836 

Un roman coup de poing d'un des plus grands auteurs argentins du XXème siècle.

Roberto Arlt est une figure emblématique de la littérature argentine du vingtième siècle. Il est régulièrement opposé à Borges, son contemporain, et est resté connu surtout sur le continent sud-américain. Il possède de grandes qualités d'écriture et fait penser à Céline parfois. Les éditions Belfond ont eu bien raison de rééditer ce roman majeur, qui avec "Les Sept fous" constitue un diptyque. Ceux qui auront lu le roman cité précédemment reconnaîtront les mêmes personnages dans "Les lance-flammes". Ce deuxième volume est suffisamment riche et autonome pour être lu seul. Evidemment la lecture des "Sept fous" pourrait donner un éclairage sur ces individus ...

Le roman se déroule dans les bas-fonds de Buenos Aires où vivent des marginaux, des hommes et des femmes qui veulent changer leur condition. Certains sont prêts à tuer, d'autres à soulever le peuple pour obtenir une vraie révolution. Il y a cet Astrologue qui semble bien informé sur le devenir de l'homme et sur les tactiques à adopter pour révolutionner ce monde établi qui ne reçoit aucune aide de Dieu, il y a aussi Erdosain, personnage inadapté, qui vient de se séparer de sa femme, Ergueta, le pharmacien qui vient de sortir de l'asile et qui entretient des relations étranges avec Dieu, Hippolita la boîteuse, Barsut qui rêve de devenir comédien ... Roberto Arlt a engendré toute une galerie de personnages, violents, révoltés, maladroits qui semblent tous fuir la réalité et le monde dans lequel ils cohabitent. On en vient même à réfléchir à une arme massive qui pourrait décimer la population. Un certain mal être se fait sentir, mais ce n'est pas pour autant que l'on tombe dans le pathos. Il y a des pointes d'humour, des répliques qui font mouche et des discussions animées qui permettent de réfléchir sur notre monde.

Le fait qu'il y ait de nombreux personnages peut être gênant pour le lecteur qui se perd dans ce labyrinthe. Pourtant l'essentiel n'est pas là. A chaque chapitre on change de personnages et c'est cette Voix du Peuple qui crée une unité. Les dialogues sont très présents et sont vraiment la force principale de ce roman. Ils sont vifs, riches, spontanés et nous permettent d'entrer dans les délires de ces personnages grâce à des questionnements métaphysiques ou politiques.

Ce roman est un classique en Argentine et rappelle parfois les romans français de la première moitié du vingtième siècle qui voulaient renouveler le genre, en créant de nouvelles formes. Ici, l'auteur possède une modernité qui permet de donner une nouvelle vitalité au genre romanesque. Le contenu du roman ne laisse pas indifférent et permet de ressentir ce monde en pleine mutation : " Nous créerons notre littérature non pas en parlant continuellement de littérature mais en écrivant dans une orgueilleuse solitude des livres qui auront la violence d'un "cross" à la mâchoire."

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les lance-flammes [Texte imprimé] Roberto Arlt traduit de l'espagnol (Argentine) par Lucien Mercier
    de Arlt, Roberto Mercier, Lucien (Traducteur)
    Belfond / Littératures étrangères (Paris)
    ISBN : 9782714450234 ; EUR 20,50 ; 17/02/2011 ; 384 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les lance-flammes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les lance-flammes".