César Caperan ou la Tradition de Louis Codet

César Caperan ou la Tradition de Louis Codet

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Alma, le 15 juin 2015 (Inscrite le 22 novembre 2006, - ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 587ème position).
Visites : 1 177 

Une petite friandise au goût rétro

Un court récit d’une centaine de pages écrit par Louis Codet , un auteur tombé dans l’oubli , publié en 1918 par Gallimard et que les éditions du Rocher ont ressorti en 2008.

L’histoire d’un dilettante gascon monté à Paris sous la 3 République qui réussit à se voir attribuer les titres de secrétaire au Ministère des Colonies , de conservateur de musée à Saint Mauléon et de critique d’art, sans aucune autre activité que celle de pratiquer l’art de ne rien faire tout en se montrant utile à qui détient une forme de pouvoir.

Pas un pique assiette, ni un arriviste, non, mais celui qu’on surnomme « le Penseur » « le Gascon taciturne » ou « le Père la Flemme » est un être qui parle avec parcimonie, cultive le mystère en évoquant de grands desseins et de vagues projets littéraires, et s’affirme défenseur d’une tradition représentée par de grands noms « Pascal et Diderot, Poussin et Bossuet, tel était son credo, sa formule suprême, que bien entendu , il se contentait d’énoncer et ne commentait pas ». Il a trouvé, après quelques années de vaches maigres, le secret pour revenir le reste de son âge dans sa Gascogne natale mener la vie d’oisiveté contemplative d’un épicurien amateur de bonne chère. La vie d’un homme heu-reux !

Une histoire racontée avec finesse et humour par un narrateur étudiant au Quartier Latin attiré par ce personnage singulier devenu son ami.

Louis Codet a la plume concise, affûtée , et diablement efficace de celui qui procède par phrases épurées mais chargées du détail qui fait mouche .

Une petite friandise au goût rétro , à se mettre en bouche, pour mieux savourer en les prononçant à voix haute le piquant des phrases de Louis Codet

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

"Vérité de Gascon est vérité fleurie" !

8 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 53 ans) - 16 juillet 2015

Politicien, peintre et romancier français originaire de Perpignan, Louis Codet (1876-1914) était l'ami des artistes (Guillaume Apollinaire, Marie Laurencin)
Son oeuvre la plus connue, "La Petite Chiquette" (1908) dépeint l’histoire plus ou moins autobiographique, d’un jeune peintre Montmartrois et de son amie au langage vivant et populaire.
"César Capéran ou la Tradition" sera publié en 1918.

César Capéran est un singulier personnage. Ses journées s'égrainent entre le Café Vachette (où il se liera d'amitié avec le narrateur; "le poète"), l'appartement du mystérieux Joachim et le logis de sa maîtresse, Madame de Bancalis.
Ses références artistiques se limitent à Pascal, Diderot, Poussin et Bossuet.
En bon Gascon, il séjourne à Paris avec -dans sa musette- la tradition régionale. Un vin de sa terre, le vin de Barbazange. La Garbure et la cuisine à la graisse d'oie.
Cet "inoffensif mythomane" va - dans un 1er temps -occuper un modeste bureau au Ministère des Colonies (sous les toits du Louvre) avant de rejoindre sa terre comme conservateur du château et du musée de Saint-Mauléon.
Le Gascon taciturne se métamorphose en... "Capéran à l'état parfait" ...

Un court récit (110 pages) qui se lit avec délice (assez d'accord avec la douce sucrerie d'Alma... ). Quelques pensées acérées:

"La langue française se meurt sur nos lèvres, la plus fine chose, l'instrument le plus léger que les hommes aient jamais eu "

"Les diplômes ont toujours constitué la parure des sots".

Une écriture limpide, juste pour dépeindre un homme entier.
Un très bon moment de lecture !

Forums: César Caperan ou la Tradition

Il n'y a pas encore de discussion autour de "César Caperan ou la Tradition".