Sang Famille de Michel Bussi

Sang Famille de Michel Bussi

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Monocle, le 14 juin 2015 (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 59 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (41 006ème position).
Visites : 2 925 

L'île au trésor.

L'histoire se déroule sur l'île de Morseney (au large de Granville) qui abrite une prison.
L'île c'est le vase clos et l'imaginaire ; l'idée de l'île au trésor, d'Alcatraz, des dix petits nègres... tout est possible
Une évasion s'y produit.
Un garçon de seize ans, Colin Rémy, ainsi qu'un jeune stagiaire (Simon Casanova), engagé pour la période estivale par la municipalité, vont être les acteurs d'un roman palpitant.
Des histoires croisées qui se chevauchent selon une technique littéraire bien rodée. Pas un seul temps mort.
A la page 40 le lecteur comprend que le piège "Michel Bussi" a fonctionné et le désir de lire, et lire encore se fait de plus en plus pressant.

Hélas il y a dans ce livre quelques naïvetés de style. On se croirait parfois dans un titre de la collection verte mais l'intrigue est menée avec brio (quoique la fin soit assez touffue).
Publiée en 2009 par les éditions des Falaises, cette version présente quelques erreurs et fautes assez grossières. Il s'agit du quatrième roman de Michel Bussi et deux ans plus tard il atteindra les sommets avec les Nymphéas.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un trésor, des secrets familiaux et du glauque

5 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 25 octobre 2018

Dans l'île normande de Mornesey, à la réputation sulfureuse en termes criminels, il existerait un trésor médiéval dénommé la Folie-Mazarin, enfoui dans les tréfonds des ruines d'une ancienne abbaye. Or, l'intérêt renaît pour cette relique présumée, à la libération de deux malfrats, dont un fonctionnaire tombé pour fonds publics et fraude fiscale. Aussi les parents d'un jeune insulaire sont-ils morts en lien avec ces fouilles menant à ce secret, qui constituait la passion de son père. Colin est élevé par sa tante et son oncle, fait l'objet d'une grande maturité, dont il doit bien avoir besoin, face aux envieux qui ont besoin de ses souvenirs d'enfance, remontant à il y a plus de dix ans, pour mettre la main sur le trésor.
Une réglementation d'urbanisme falsifiée avec des plans contrefaits, des menaces de mort à tout va, des enlèvements, des substitutions d'identité constituent la trame de cette narration policière rocambolesque. Une série d'éléments invraisemblables s'entremêlent entre glauque et sensationnalisme. Même si cela n'est pas mal tenu, ces aspects ne sont pas fait pour me convaincre et me séduire.

Intrigant mais pas mémorable.

7 étoiles

Critique de Alapage (, Inscrite le 7 février 2017, 46 ans) - 10 juin 2018

Après avoir lu Maman a tort en mai dernier, j'étais doublement heureuse de recevoir ce bouquin de Michel Bussi. Peu importe l'âge, qui n'aime pas les chasses au trésor?

Colin a décidé qu'il retournait sur les traces de son passé lorsqu'il a vu une annonce pour un camp de voile. Il n'aurait jamais pensé que ce séjour sur l'île de son enfance allait être aussi mouvementé. Surtout qu'il n'a jamais cru que son père était réellement décédé. Tout portait à croire qu'il était toujours vivant. Il devait en avoir la preuve, il décida donc de faire sa propre enquête.

Quelques jours après l'arrivée de Colin au camp, Valentino s'est évadé de la prison de l'île alors qu'il était à quelques semaines de sa libération. Pourquoi avoir choisi de s'évader alors? C'est la question que s'est posée Simon Casanova, ce jeune homme responsable de la sécurité de l'île. Simon croit qu'il y a un lien avec la « Folie Mazarin » puisque certains documents furent modifiés alors que Valentino travaillait à la mairie. Ces documents qui désignent justement un terrain qui appartenait à Jean Remy, le père de Colin. Et drôle de hasard, le jeune Colin aura seize ans dans les prochains jours et il héritera de ce terrain. Est-ce vraiment un hasard?

Très sincèrement, je n'ai pas eu la chance de lire tous les romans de Michel Bussi par contre, si je compare celui-ci avec Maman a tort, je me rends compte qu'il y a une certaine similitude. En premier lieu, le récit est scindé en deux parties. Deux protagonistes dont nous ne savons pas exactement quel sera le lien entre eux. Également, dès le début du récit, nous sommes dans un flou incroyable. Nous ne savons pas trop où s'en va l'écrivain et du coup, cela prend un certain temps avant d'adhérer au récit. Et finalement, le roman est vraiment intrigant! Nous nous posons une panoplie de questions et c'est ce qui nous garde accrochés.

En ce concerne spécifiquement Sang famille, malgré qu'il soit intrigant, je n'ai pas accroché aux personnages et j'ai trouvé le début assez difficile. De plus, je ne comprends pas la raison du personnage de Casanova. Pourquoi un jeune employé de la mairie qui n'est là que pour la saison estivale, décide-t-il ainsi de vouloir enquêter sur cette évasion, ce trésor, etc. Et surtout, comment se fait-il qu'il ait autant de connaissances en géologie, en droit et j'en passe? De plus, le personnage de Colin m'a semblé un peu naïf. Certains événements auraient dû lui mettre la puce à l'oreille!

Malgré tout, j'ai bien aimé cette chasse au trésor en raison des multiples rebondissements. J'avais hâte de savoir s'il y avait effectivement un trésor et si c'était le cas, quel était-il? Et la fin a su répondre à toutes mes questions et je dois dire que je fus quelque peu surprise. Un roman intrigant, mais qui malheureusement ne sera pas mémorable.

Forums: Sang Famille

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sang Famille".