Histoire illustrée de la musique
de Collectif

critiqué par Falgo, le 7 juin 2015
(Lauris - 78 ans)


La note:  étoiles
Très original et remarquablement illustré
On a publié quelques dizaines d'histoires de la musique, la plupart orientée sur la succession des compositeurs et, sauf exception, comportant une plus ou moins grande perspective sur l'évolution des formes musicales.
D'où l'intérêt majeur de ce livre-ci qui se démarque sur plusieurs points de ses devanciers. Il est plutôt consacré à la place de la musique dans la vie sociale des différentes époques jusqu'à aujourd'hui, à la description des instruments et de leurs évolutions, à l'appréciation des constructions musicales en fonction de leurs finalités et de leurs utilisations et très peu aux compositeurs eux-mêmes.
Ainsi le livre commence avec la musique des origines, 60000 ans avant notre ère, et ne se contente pas de retracer le développement de la musique en Occident, mais effectue le même travail, sous une forme plus ramassée, sur le monde entier (Chine, Inde, Islam, Afrique, Japon, Indonésie, etc.). Ainsi la page consacrée au compositeur Haendel voisine-t-elle avec celle décrivant la naissance du théâtre japonais à la même époque.
Bien sûr, cette optique conduit à décrire l'évolution de la musique classique en Occident (se poser la question du pourquoi de cela n'est pas anodin), mais pas seulement puisque sont convoquées toutes les musiques du monde avec leurs formes et leurs instruments.
Cela est particulièrement vrai pour pour les musiques contemporaines qui traduisent l'immense fossé qui s'est créé dans le monde entre les musiques savantes et les musiques populaires. Si celles-ci, par le passé, s'interpénétraient quotidiennement, elles se sont progressivement séparées depuis le début du XXème siècle avec l'apparition exponentielle de formes spécifiques: jazz, tango, pop, rock, blues, etc. qui ont envahi les scènes, les ondes et les images, même si de nombreuses interpénétrations se produisent encore. Du coup, les musiques plus savantes ou plus "classiques" se sont trouvées renvoyées à des cercles plutôt restreints.
De plus, ce livre est remarquablement illustré: fac-similés de documents, photos d'instruments, reproductions de tableaux et de portraits, photos de scènes et d'interprètes, etc.
Evidemment, avec une telle ambition, le texte est limité. Ainsi, Haendel, cité plus haut, ne fait-il l'objet que d'une page écrite. Mais, loin de tout jargon, il donne d'innombrables renseignements sur tous les sujets possibles.
C'est donc une mine accessible à tous et fortement recommandée à tous ceux qui s'intéressent à la musique, au sens le plus large de ce terme.