Le Palais des Papes d'Avignon
de Renée Lefranc

critiqué par Vince92, le 19 mai 2017
(Zürich - 40 ans)


La note:  étoiles
Vaisseau de pierres en Avignon
Le Palais des Papes d'Avignon a abrité la papauté de 1305 à 1411 avant que l'institution retrouve ses quartiers à Rome redevenue plus sûre. Avant tout motivée par des raisons de sécurité mais également politique, la venue des papes dans ce petit territoire, propriété à l'origine des Comtes de Provence mais sous suzeraineté française, a bénéficié grandement à la cité du Rhône qui s'est considérablement enrichie grâce à l'activité de la curie et aux commandes générées par l'activité diplomatique et politique qui en a découlé.
Au premier plan de cette activité, la construction puis le constant embellissement du Palais pontifical. Situé sur l'emplacement du Palais épiscopal, la volonté d'afficher sa puissance et son pouvoir vont faire que la plupart des occupants s'attacheront à ériger ce bâtiment comme un symbole incontestable de la primauté du pouvoir religieux et en particulier du pouvoir papal sur le reste des puissances de l'époque.
Ce petit livre, ou petite brochure, de seulement 35 pages rend un hommage peu probant à cet édifice qui a traversé les siècles, changeant de destination au cours du temps. Le format de ce petit guide est certainement la cause de cette déception: l'auteur ne fait que décrire les salles les unes après les autres sans même prendre le temps de brosser un historique global de l'édifice et mettre en avant les étapes de la construction. Dans cette présentation superficielle et partielle des éléments architecturaux, le lecteur féru d'architecture ne tirera que peu d'enseignements de ce guide alors que le Palais des Papes est un bâtiment très complexe à déchiffrer et qu'il n'est pas aisé de comprendre ses agencements et ses particularités. L'amateur d'histoire sera frustré de ne pas avoir une présentation de l'édifice qui s'inscrit sur la période au cours de laquelle les Papes ont occupé cette cité d'Avignon.
A qui s'adresse ce guide alors? Au touriste de passage, qui dispose de deux heures pour visiter ce site exceptionnel et qui ne veut pas louer l'audio-guide qui est tout aussi pertinent pour cet usage.
A noter tout de même les belles illustrations photographiques, notamment des peintures murales qui ornent les salles d'apparat du palais.