Valérian, tome 1: La cité des eaux mouvantes
de Pierre Christin (Scénario), Jean-Claude Mézières (Dessin)

critiqué par Kabuto, le 22 mai 2015
(Craponne - 58 ans)


La note:  étoiles
Début de carrière pour Valérian
Aidé par la séduisante Laureline, Valérian le célèbre agent spatio-temporel va devoir sauver le monde en retournant en 1986. Un premier album distrayant et plein de rebondissements. Des dessins sympas et surtout un couple très charismatique. Toute ma jeunesse…
New York sous les flots 6 étoiles

Dans la cité des eaux mouvantes il est impressionnant de constater les progrès que Jean-Claude Mézières a fait depuis Les mauvais rêves. La vision de New-York ruinée, ravagée, laissée à l'abandon et prête à être engloutie sous les flots est sensationnelle et donne des planches de grande qualité. Cette ambiance post-apocalyptique et rétro-futuriste est aussi très bien servie par un scénario beaucoup plus dense que dans le volume précédent, offrant de multiples rebondissements et beaucoup d’action, même si l'utilisation des paradoxes temporels est assez classique. Avec cet album j'ai l'impression que la série a gagné en maturité et en épaisseur, y compris en ce qui concerne les personnages.

Fanou03 - * - 43 ans - 5 janvier 2018