La Pierre de lumière, tome 3 : Paneb l'Ardent de Christian Jacq

La Pierre de lumière, tome 3 : Paneb l'Ardent de Christian Jacq

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Koolasuchus, le 17 mai 2015 (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 28 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 977ème position).
Visites : 964 

Deux pharaons pour un pays

La Place de vérité est encore une fois pris dans la tourmente des conflits politiques. Sethi II vient tout juste de monter sur le trône et ordonne aussitôt aux artisans de creuser sa tombe mais son fils Amenmès, furieux de ne pas avoir été associé au pouvoir se fait également sacrer pharaon à Thèbes, là où se situe justement le village, et désire lui aussi sa demeure d'éternité. Pris entre deux feux la survie du village est incertaine, surtout que le général Méhy, dont l'influence ne cesse de grandir, désire toujours s'emparer de la pierre de lumière par tous les moyens possibles. Même si la Place de vérité a la faveur des dieux, les épreuves qui l'attendent vont durement l'éprouver.

Après un deuxième tome relativement calme les dangers que doit affronter la Place de vérité sont plus nombreux et plus importants dans celui-ci ce qui donne plus de rythme et plus d'action. En contrepartie les personnages évoluent assez peu à l'exception notable de Paneb qui mûrit quand même et prend conscience de ses responsabilités mais reste toujours aussi impulsif. Le travail des artisans est également moins mis en avant pour laisser place aux intrigues politiques ce qui ne me déplaît pas, l'auteur avait déjà largement abordé le sujet dans les deux premiers livres. Mais cela n'en est pas mis de côté pour autant car les artisans doivent construire et décorer des tombes royales tandis que Paneb poursuit son initiation. Mais l’événement le plus marquant survient à la toute fin du tome, ce n'est pas vraiment une surprise mais cela n'empêche pas de faire un choc, la fin en est donc un petit peu abrupte mais fort émouvante. Ce troisième tome permet donc d’accélérer un peu le rythme et nous offre de bons moments, la conclusion n'est pas loin mais on se doute bien que les obstacles seront bien plus difficiles à franchir dans le prochain, et dernier, livre de la série.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La pierre de lumière.

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

la suite

6 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 44 ans) - 15 décembre 2017

J’ai bien aimé comme toujours même si j'ai trouvé quelque passages un peu longs. Mais je vous promets une fin qui vous marquera. Pour ma part, il a des passages qui auraient pu être supprimés. Je sais que l'auteur veut nous plonger au plus près à l'époque.

Quelle plaie, ce livre !

4 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 50 ans) - 29 janvier 2017

C'est répétitif : le même scénario se reproduit sans fin à toutes les sauces : sans cesse, le village dénommé la place de vérité est harcelé par celui qui est censé le protéger, le général Méhy (hou, qu'il est méchant !). Une fois, ce sont les jarres d'eau qui sont empoissonnées, une fois, ce sont les viandes qui ne sont pas livrées, puis le miel, puis l'huile de ricin, le bois de chauffage, le poisson, etc., etc. Tout y passe. C'est lassant au possible ! En outre, l'auteur se répète dans sa description des personnages et de leur caractère.
Pendant ce temps, le traître parmi les artisans et à la solde de Méhy continue de chercher la pierre de lumière qui transformerait la matière en or. Et l'Egypte est déchirée entre le nouveau pharaon Séthi II et son fils Amenmès que Méhy a érigé contre son père et qui s'est autoproclamé roi à Thèbes. Seulement, tout ne tourne pas comme Méhy l'avait prévu...

Forums: La Pierre de lumière, tome 3 : Paneb l'Ardent

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Pierre de lumière, tome 3 : Paneb l'Ardent".