Sous silence de Marcel Migozzi

Sous silence de Marcel Migozzi

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Poésie

Critiqué par Septularisen, le 28 avril 2015 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 082 

DES TEXTES À LA LIMITE DE L'INSCRIPTION POÉTIQUE

Les douleurs mènent des vies de pages blanches.

Ou de ces voiles que le sel porte à ses os.

Et le sang si bien noué
en quelques tresses
que le temps
semble au milieu un cheveu blanc.

Dans ce très court recueil, (une cinquantaine de pages), Marcel MIGOZZI parle directement à son lecteur et entre en dialogue avec lui sur les thèmes de la vie quotidienne.

Le livre est divisé en deux parties "Sous silence" (qui donne son titre au livre) et "à" qui comporte la caractéristique que tous les poèmes qui la composent, commencent par la phrase "à". Comme souvent chez MIGOZZI les poèmes sont présentés par couple de deux sur la même page, et on a parfois l’impression qu’en fait ils se suivent et se complètent, ou encore se « répondent » l’un l’autre. Il sont très courts, presque des Haïkus, souvent sans majuscules et sans aucune ponctuation.

Bien que cette plaquette date de 1982, on y retrouve déjà tous les thèmes qui « feront » l’œuvre de Marcel MIGOZZI, et qui sont proches de lui, citons entre autres :

Les os (un de ses thèmes de prédilections à tel point qu’un de ses livres s’intitule « de chair et d’os »…) : Pour nous entre la terre et les os du récit / l’oubli cramera / comme les cannes sèches des tomates après l’été
L’enfance : même l’enfance / on peut la revivre après sa blessure
La nature : dans le chiendent qui reverdit / le dos mouillé d’un oiseau
Les voyages : sa place aux orangers / comme s’écroule un chignon
L’amour : mais le désir fatigue un dieu sous l’auréole de ton slip
La mort : Encore un mot / de l’ange aux ailes d’os iliaque / mort.
La vieillesse : Les mots de plus en plus / obscurs. Et / la vieillesse les traduit
ou bien encore le temps qui passe : Ne t’éternise pas. / Le crâne a déjà / toute la terre à lui.

La magnifique écriture du poète est toute en retenue et en nuances, toute en sensations et en émotions, même et surtout quand il nous parle de la vie quotidienne. Je dois dire que les images et métaphores qu’il donne à voir au lecteur sont absolument étonnantes d’inventivité et d’imagination, de vrais petits bijoux parsemés ici et là dans le recueil…
Au lecteur de les trouver et parfois même de les compléter…

Il y a dans la rue le linge des mortels.
Et des pots de géraniums comme d’anciens désirs
Écrabouillés.
Un silence battu contre les murs
Un chiot
De n’importe quand.

Assurément un des plus grands poètes français contemporains…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Sous silence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sous silence".