Les Réponses de Elizabeth Little

Les Réponses de Elizabeth Little
(Dear daughter)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Cristina21, le 26 avril 2015 (Inscrite le 7 décembre 2014, 45 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 664ème position).
Visites : 1 986 

Cette nouvelle auteure souffle un vent de fraîcheur sur le thriller psychologique !

Présentation de l'éditeur
Après un procès qui a passionné l’'Amérique, la jeune Janie Jenkins est reconnue coupable de l'’assassinat de sa mère, la très fortunée et très mystérieuse Marion Elsinger. Dix ans plus tard, suite à une enquête sur la manipulation de preuves par le laboratoire de police scientifique de L.A, Jenkis sort de prison, sa libération scandalise le pays, convaincu de la culpabilité de la riche héritière.
Janie est-elle coupable ou innocente ? Elle-même n'’en a pas la moindre idée. Trop ivre la nuit du meurtre, elle n’'a plus aucun souvenir de ses faits et gestes. Ne lui reste en mémoire que les deux derniers mots prononcés par sa mère, deux mots mystérieux qui vont la conduire à aller chercher les réponses à toutes les questions qu’'elle se pose dans une petite ville du Middle West.
Rares sont les auteurs de thrillers qui dès les premières pages capturent à ce point l’'attention du lecteur pour ne plus la lâcher. Avec son premier roman, et une héroïne à laquelle on s’'attache instantanément, Elizabeth Little réussit cet exploit et rejoint d'’emblée le club très fermé des S.J. Watson, Harlan Coben, Mo Hayder et autres Gillian Flynn. Faisant preuve d'’un sens du suspense impressionnant, elle nous offre ainsi une intrigue machiavélique, proprement addictive, doublée d'’une réflexion passionnante sur les travers de notre société.


En voilà une belle réussite ! Dès les premières pages, on accroche de suite au point qu’on a du mal à lâcher ce roman… Cette nouvelle auteure souffle un vent de fraîcheur sur le thriller psychologique !
Avec une écriture dynamique, des répliques percutantes et un ton familier qui permet un peu l’humour parfois, ce très bon roman a une trame originale et moderne (insertions d'articles de journaux, rapports de police, compte-rendus d'audience, pages Wikipédia, sms...). L’intrigue, quant à elle, est très bonne et le suspense va crescendo pour nous tenir en haleine tout au long de l’histoire qui est bien trouvée.
Après avoir passé 10 ans en prison pour l’assassinat de sa mère, Jane est libérée. Si elle est coupable, elle n’en a pas la moindre idée. Trop ivre la nuit du meurtre, elle n’a plus aucun souvenir… sauf les bribes d’une conversation entre sa mère et un inconnu. Alors, a-t-elle "pété les plombs" à cause de sa relation conflictuelle avec sa mère ? Est-elle vraiment la meurtrière ? Sa mère l’a pourtant désignée en écrivant son prénom avec son propre sang… Déjouant la presse qui la traque, sa recherche de la vérité va la mener loin de Beverly Hills. A Ardelle, dans l’Amérique profonde, elle va découvrir des histoires de familles et bien des secrets qui vont lui en apprendre beaucoup plus sur ses origines et… sur sa mère.
Un fois ce roman entre les mains, installez-vous bien confortablement car ce livre va vous accaparer durant plusieurs heures…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Certaines questions ne sont pas si importantes

6 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 43 ans) - 16 juin 2015

Jane ,condamnée pour le meurtre de sa mère il y a 10 ans est libérée de prison suite à un vice de procédure.
C’était alors une "jet-setteuse" plus intéressée par la nouvelle collection Louboutin que par les problèmes sociologiques du monde qui l'entoure.
Elle ne sait même plus si c'est elle qui a fait le coup , elle était trop saoule et cerise sur le gâteau... elle détestait sa mère !
Pourtant , aidée par son avocat , elle va essayer de trouver la réponse à sa question "l'ai-je vraiment fait ?".
Utilisant un langage châtié que l'on mettra sur le compte du personnage "haut en couleur " de Jane , Elisabeth Little arrive à séduire parfois sans toutefois convaincre vraiment.
Le personnage de Jane est assez plat et on a quelques difficultés à adhérer aux ficelles de l'histoire.
Pas pour moi....

Forums: Les Réponses

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Réponses".