Spooksville, Tome 17 : Le monstre de l'armoire
de Christopher Pike

critiqué par Koolasuchus, le 29 mars 2015
(Laon - 28 ans)


La note:  étoiles
Si ton placard fait des bruits bizarres, cours !
A Spooksville il faut toujours rester sur ses gardes, y compris dans sa propre chambre et c'est ce que va vite découvrir Cindy. En effet alors qu'elle n'arrive pas à s'endormir la jeune fille remarque une étrange lueur verdâtre provenant de son armoire qui disparaît lorsqu'elle ouvre les portes. Intriguée et inquiète elle en fait part à ses amis qui ne sont pas tous convaincus de la réalité de ce qu'elle raconte, mais lorsque la lumière revient et que ce qu'il y a à l'intérieur kidnappe Cindy le soir-même les doutes sont levés et il va bien falloir aller la sauver, en espérant qu'elle soit encore vivante...

Le monstre caché dans une armoire et qui attend la nuit pour faire peur aux enfants est l'un des grands classiques des angoisses enfantines, Christopher Pike nous en donne ici sa version qui ne manque pas d'originalité mais qui aurait mérité d'être un peu plus approfondie. Loin d'être une simple chasse au monstre le récit part très vite dans une toute autre direction ce qui est une très bonne idée mais tout se déroule trop vite comme bien souvent dans la série. Je sais bien que c'est un roman jeunesse mais une vingtaine ou une trentaine de pages supplémentaires qui auraient un peu plus développé l'histoire n'auraient pas du tout été superflues et auraient rendu le récit un peu plus crédible car tout va tellement vite que l'on a un peu de mal à y croire. Ce tome est un peu en deçà du précédent ce qui est dommage car il y avait de l'idée et des nouveaux personnages intéressants mais sa superficialité gâche un peu tout. Une histoire sympathique donc et qui divertit mais pas vraiment mémorable par contre.