Assassin's Creed : La croisade secrète de Oliver Bowden

Assassin's Creed : La croisade secrète de Oliver Bowden
(Assassin's Creed: The Secret Crusade)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Ayor, le 26 décembre 2015 (Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 710ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 1 311 

Assassin's Creed : troisième acte

Ce troisième opus de la série issue du célèbre jeu "Assassin's Creed" relate les aventures d'Altaïr, un des maîtres les plus respectés de l'Ordre des Assassins.
L'histoire se déroule entre Jérusalem, Acre et Damas, puis sur l'île de Chypre, aux XII et XIII èmes siècles, lors des croisades où les chrétiens et les musulmans se livrent une guerre impitoyable au nom de leur religion respective.

Comme à son habitude l'auteur se concentre sur l'action, mais n'omet pas de dresser le portrait d'Altaïr avec bien évidemment ses forces, mais également ses faiblesses et ses erreurs. Ce dernier passera sa vie au service de l'Ordre, où il aura fort à faire au sein de celui-ci avec son lot de d'incertitudes et de trahisons, puis contre les Templiers représentant l'ennemi suprême, afin d'apporter la paix et la justice dans cette partie du monde.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Bonne novélisation.

8 étoiles

Critique de Goupilpm (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 62 ans) - 8 juillet 2017

Avec cette novélisation débute le deuxième cycle à s'inscrire dans la série des romans dédiés au jeu Assassin's Creed. Troisième volet de la série, l'histoire se focalise ici sur Altaïr, héros du premier épisode de la série du jeu vidéo, un Maître Assassin de la secte des Nizârites, secte qui a vu naître les premiers assassins durant la période des croisades. Le nom des membres dérivant du haschisch en arabe que fumaient ses membres.

L'histoire, divisée en quatre parties, s'étale sur plusieurs dizaines d'années, allant de la petite enfance du héros jusqu'à la proche fin de sa vie. Le récit nous est conté par un narrateur extérieur, en l’occurrence par Niccolo à son frère Mattéo père du célèbre Marco Polo.


Troisième croisade oblige, après la Renaissance l'auteur nous plonge dans un univers médiéviste oriental puisque l'on se retrouve en Terre Sainte. En compagnie du protagoniste principal le lecteur découvre les rues de Jérusalem, Damas, Acre et dans une moindre mesure Masyaf et Alamut. Une carte de ces villes aurait été appréciable et aurait permis au lecteur de mieux s'immerger dans le récit, car les descriptions de ces villes ne sont pas assez poussées et on a un peu de mal à s'y situer. On regrette également que l'auteur n'ait pas plus insisté sur Alamut, l'historique de la secte et du Vieux sur la montagne , son créateur.

Outre le Vieux de la montagne et la famille Polo, on retrouve dans ce récit des personnages historiques de l'époque Richard Coeur de Lion, Robert IV de Sablé onzième maître de l'Ordre du Temple, Garnier de Naplouse dixième maître de l'Ordre des Hospitaliers, Saladin...

Comme dans Renaissance le récit est surtout axé sur l'action qui a tendance a être trop répétitive par moments prenant le pas sur les lieux où se situent les événements et même sur les personnages que l'on aurait aimé plus caractérisés, avec une psychologie plus fouillée. Le synopsis est identique au premier tome, la cible désignée l'assassin assure une prise de contact, exécute sa cible et effectue son rapport de Mission. Un schéma qui colle de très près au jeu.

Si, comme dans le premier tome, l'auteur s'attache à broder sa propre mythologie et à nous gratifier d'un récit épique, l'action se fait au détriment de l'ambiance générale. En effet si pour certains lecteurs la période historique et les lieux dans lesquels se déroulent le récit sont connus, il n'en est pas de même pour tout le monde et ces points ne sont malheureusement pas assez décrits. Les personnages, bien qu'un peu trop calqués jeu de rôle s’avèrent attachants, ou pas, mais ils ne laissent pas indifférents.

Le style d'écriture reste, comme dans Renaissance fluide, simple, sans encombrements d’éléments non essentiels au récit épique bourré quand à lui de rebondissements.

Au final cet opus, à l'ambiance orientale, se révèle plaisant à lire malgré un arrière plan pas assez fouillé. Une bonne novélisation plus agréable à lire que la première consacrée à la vie d'Ezio avec un dernier quart de récit moins saccadé.

Forums: Assassin's Creed : La croisade secrète

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  La croisade secrète - Renaissance 2 Marine 29 mars 2015 @ 17:21

Autres discussion autour de Assassin's Creed : La croisade secrète »