Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie
(Americanah)

Catégorie(s) : Littérature => Africaine , Littérature => Anglophone

Critiqué par Tanneguy, le 22 mars 2015 (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 78 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 976ème position).
Visites : 1 820 

Noirs Américains et Noirs non-Américains

Ifemelu est une jeune nigériane d'une famille modeste mais solide et bien éduquée. Alors qu'elle commence son université et souffre des grèves à répétition des professeurs elle décide de gagner les Etats-Unis. Elle vit une galère difficile comme tous les Africains dans la même situation mais est soutenue par son ami resté au pays ; celui-ci d'ailleurs ne tardera pas à faire la même démarche vers la Grande-Bretagne...

Cet ouvrage ressemble peu à un roman "classique" mais plutôt à une suite de récits qui éclairent le lecteur sur les difficultés vécues par ces émigrés recherchant une vie meilleure, "avoir le choix" disent-ils.

Au fil des anecdotes, dont certaines sont passionnantes, nous aborderons les relations entre Noirs américains et les émigrés venant d'Afrique, mais aussi entre ces derniers et les Blancs, qu'ils soient "républicains" -les méchants- ou "bien-pensants".
Il ne s'agit pas d'une analyse mais davantage d'observations.
Nous apprendrons beaucoup du rapport des femmes noires avec leur chevelure - beaucoup d'humour...

Donc un livre bien écrit et qui donne à réfléchir et à imaginer, mais beaucoup trop long et souvent bavard et il faut de la constance au lecteur pour tenir jusqu'à la dernière ligne...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Choc des cultures

8 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 38 ans) - 20 juin 2016

Lorsque j’ai découvert le thème de ce livre et les éloges qui lui étaient attribués, je me réjouissais à l’idée de lire un bon roman qui parlait de la condition des noirs et qui, pour une fois, était écrit par une personne concernée, une noire en l’occurrence. Parce que le sort qui leur est réservé est un thème souvent traité, mais d’un point de vue extérieur, avec une certaine compassion.

A travers l’aventure d’Ifemelu en Amérique, on découvre le quotidien de ces africains qui ont décidé de quitter leur pays d’origine pour partir à la conquête du rêve américain. Rêve qui va très vite tourner à la déception, tant le problème racial est encore présent dans l’esprit et dans le comportement des gens. On assiste à tous les préjugés et toutes les injustices qui continuent de perdurer malgré les différentes évolutions de l’Histoire. Dans toutes les scènes de ce roman initiatique sur fond d’histoire d’amour, on est témoin du racisme ordinaire, sans qu’il ne soit jamais réellement nommé.
En se lançant dans un roman objectif, l’auteure prenait le risque de tomber dans le dramatique, dans le pathétique ou même dans le revendicateur. Elle s’en sort vraiment très bien en ne prenant jamais réellement parti. Alternativement, elle brosse le portrait sans concession de tous les protagonistes, qu’ils soient hommes, femmes, blancs, afro-américains, africains ou autres. Que ce soit au Nigéria, aux Etats Unis ou en Angleterre, tout le monde en prend pour son grade afin de partager les torts, même si la balance reste malgré tout déséquilibrée.

Grâce à ce type d’ouvrage, j’ai eu l’impression de m’ouvrir l’esprit, de voir le monde avec d’autres yeux et ainsi de comprendre, si je peux, les différences. Bien que j’aie trouvé ce livre un peu long par moments et que Chimamanda Ngozi Adichie soit un nom très compliqué, je pense que je m'en souviendrai, sachant que ses autres romans ont, semblent-ils, le même impact sur les lecteurs.

A découvrir absolument !

10 étoiles

Critique de Psychééé (, Inscrite le 16 avril 2012, 29 ans) - 24 avril 2016

Ce livre pourrait être résumé par cette seule phrase : "En descendant de l'avion à Lagos, j'ai eu l'impression d'avoir cessé d'être noire." Il y est surtout question de race et des difficultés d’être noir en Amérique.
C’est l’histoire d’Ifemelu et Obinze, 2 jeunes nigérians qui vivent une belle histoire d’amour. Ifemelu saisit l’opportunité d’aller étudier aux Etats Unis seule et s’aperçoit que la vie y est bien différente. Qu’il est difficile d’y trouver sa place quand on est noir, victime de tant de discriminations. Elle crée un blog sur la race et elle se bat pour exister, pour raconter ce que personne n’ose dire. Très bonne observatrice, elle est aussi provocatrice et ne connaît pas la langue de bois. C’est avant tout son histoire qui nous est contée mais on peut aussi suivre en arrière-plan celle d’Obinze. On assiste à plusieurs désenchantements comme ceux du rêve américain, du travail pour les étrangers en Europe, des mariages arrangés ... On voit combien l’élection d’Obama a signifié pour beaucoup de noirs ou encore combien d’efforts ceux-ci font pour s’intégrer, pour essayer de ressembler aux autres, notamment avec leurs cheveux (toute une histoire !).
Au bout de 15 ans, Ifemelu décide de finalement rentrer au pays retrouver les siens. On fait alors connaissance avec le Nigéria et ses exagérations, sa corruption, ses mariages d’intérêt …
Un livre d’une richesse inouïe à travers 3 continents où l’auteur dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Une lecture émouvante qui apporte beaucoup de réflexions et dont je me souviendrai encore longtemps.

Forums: Americanah

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Americanah".