Saint-Germain-des-Prés - Les lieux de légende
de Gilles Schlesser

critiqué par Veneziano, le 15 mars 2015
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
Les origines d'un quartier mythique
Saint-Germain-des-Prés a été mis en exergue par les Américains à Paris, davantage que par les philosophes existentialistes qui s'y sont amassés pendant la guerre, autour du domicile de Beauvoir et Sartre. Les caves de jazz, les librairies et brasseries du quartier sont devenues autant de succès, comme ses lieux de spectacles. Une ambiance incomparable, propice à la création artistique de l'époque, effervescente, une émulation positive ont contribué à façonner une forme de mythe.
Une cité culturelle dans la ville est apparue de manière spontanée, pour disparaître peu à peu, de la même façon, où on pouvait y croiser pèle-mêle Juliette Gréco, Marguerite Duras, Serge Gainsbourg, Boris Vian, les grands éditeurs qui ont laissé leur nom aux maisons qui leur ont survécu pour dominer un marché avec sans doute un peu d'arrogance (sujet sur lequel Feint est intarissable).

Ce livre a une présentation ludique, en mosaïque, fondée sur les lieux. Il y est fait le choix de l'énumération, par petits paragraphes, les lieux étant répartis en secteurs et par rues. Une plus grande structuration et des développements plus généraux auraient pu être préférés, pour une plus grande clarté. Mais cette méthode permet de baguenauder virtuellement dans ce quartier, à son époque faste.
Il est agréable, donc à conseiller.