Changer d'altitude
de Bertrand Piccard

critiqué par Colen8, le 3 février 2015
( - 76 ans)


La note:  étoiles
Une grande aventure en soi
La métaphore du vol en ballon montre la vulnérabilité du pilote soumis aux aléas du vent. Sauf à connaître les courants atmosphériques qui changent selon l’altitude, à savoir lâcher du lest pour s’élever, celui-ci a peu de contrôle sur l’environnement. Tout imprévu peut le mettre en danger, le faire paniquer s’il n’a pas cultivé de solides ressources internes. Personne n’échappe aux échecs, difficultés, souffrances, mais chacun a sa façon de les traverser. Pour les uns c’est le repli dans un état dépressif, d’autres accuseront le manque de chance. D’autres enfin saisiront ces événements douloureux comme une opportunité, et s’en sortiront grandis après s’être remis en question. L’échange plein d’humour qui suit entre un passager énervé et une hôtesse d’aéroport subtile est à prendre à différents degrés :
- « Vous ne savez pas qui je suis ? »,
- « J’ai en face de moi une personne qui ne sait plus qui elle est. Quelqu’un pourrait-il lui porter assistance ? » lance-t-elle au micro.
Mieux qu’un roman, c’est un récit autobiographique. Il débute avec un adolescent cachant sa timidité et ses craintes sous de l’arrogance, en même temps que poussé par l’ambition de se dépasser. Son histoire familiale de fils et petit-fils de pionniers mondialement connus, lui a donné le goût de sortir des sentiers battus, de se libérer des préjugés. Après avoir été champion d’Europe de vol acrobatique en aile Delta, il s’est converti en aéronaute. Il a réussi le premier tour du monde en ballon à sa troisième tentative, face à des concurrents déroutés par son succès. Entretemps, devenu médecin puis psychiatre, armé des enseignements de la Faculté, il se sentait démuni face à l’effet dévastateur de certaines souffrances.
Ses expériences de l’extrême lui ont révélé la puissance du ressenti, l’impérieuse nécessité d’être en pleine conscience dans l’instant présent et la plénitude de vivre un bonheur à nul autre pareil. Stimulé par la curiosité, l’envie de comprendre, adepte des philosophies orientales, puis initié à l’hypnose il n’a cessé de poursuivre ses apprentissages. Ce sont ses pratiques de vie personnelle et professionnelle qu’il livre ici. Le récit prend une dimension plus philosophique là où il est question de foi et de spiritualité. Le message rappelle qu’accepter la souffrance et la transcender au lieu de la combattre peut élever à une tout autre conscience de soi et du monde. Un autre projet jugé encore une fois impossible lors de son lancement, l’avion solaire Solar Impulse 2, est prêt à tenter le premier tour du monde en 2015. Son but est d’en tirer d’autres enseignements que technologiques, dans l’intérêt général.