Ce vaste monde de David Malouf

Ce vaste monde de David Malouf
(The Great World)

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par FranBlan, le 14 janvier 2015 (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 77 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 2 242 

Un livre de grande stature…

David Malouf est un écrivain australien, il est né à Brisbane, au Queensland, d'un père libanais chrétien et d'une mère angloportugaise d'origine juive. Il est diplômé de l'Université du Queensland (1955) et a vécu en Angleterre, en Toscane et à Sydney où il a enseigné à l'université. Il a été élu membre de la Royal Society of Literature en 2008.
«Ce vaste monde» est un roman épique publié en 1990.
Ce livre a remporté le prestigieux Miles Franklin Award australien, le Prix des écrivains du Commonwealth et le Prix Femina étranger en 1991.

C’est l'histoire de deux Australiens et leur relation pendant les périodes de chaos des deux guerres mondiales, notamment leur détention par les Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale.
Étalée sur soixante-dix ans au XXe siècle, résumer cette histoire aux seuls éléments précédents est injuste…
Ce récit est tellement riche et tellement de personnages sont importants. Toutefois, focaliser sur Digger et Vic ainsi que les expériences de vie qu’ils partagent tout le long de celle-ci, rend justice à la plus grande partie de ce livre.

Vic est une énigme et un cliché tout à la fois. Voici un homme qui continue, sans sourciller, de vider la boîte à biscuits même s’il est pris sur le fait, et qui risque ensuite sa vie afin de sauver celle de l’ami à qui appartient la boîte de biscuits qu’il vient tout juste de dévaliser.
Il est un exploiteur d'amitié humaine, un homme d'affaires d'éthique douteuse, il est fidèle, il est déloyal.
Il est un montage de tout ce qui doit être humain.
En surface, il est parfaitement en contrôle, sous le vernis, il est tout simplement une épave humaine.

Digger est l’ami que tous désireraient avoir, un homme que Vic se sent justifié d’entretenir dans sa mire et d’exploiter, mais jamais on ne ressent que Digger soit dupe.
Même Jenny, sa sœur attardée, se méfie instinctivement de Vic.
Digger a toujours toléré Vic même si tous le rejetaient.
Il est son apologiste silencieux, son défenseur passif, pas parce qu'il croit en la bonté de Vic, simplement dans son besoin de pitié.
Cette histoire m’a captivée du début jusqu’à la fin, la prose de cet auteur est chaleureuse, accessible et vraie.

J’ai découvert un conteur magistral, l’immense talent de David Malouf est précisément de démasquer l’épopée ou «le monde historique» afin de dévoiler le soutien de l’humain au miroir tout-réfléchissant de l’histoire.
Cet auteur est un communicateur doué, un créateur, un prestidigitateur.
Je suis même tentée d’ajouter un alchimiste de la littérature car il ne manipule pas que des mots, il choisit les mots et les assemble avec soin et réflexion, et crée sans aucun doute un style d’écriture des plus innovateur.
Lire « Ce vaste monde » n’a pas changé ma vie, mais m’a démontré de façon singulière et brillante ce qu’est, être humain.
Une lecture de super stature, que je souhaite à quiconque apprécie la lecture.

N.B. Lu en version originale anglaise d’Australie

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Ce vaste monde

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ce vaste monde".