L'Alchimie du bien-être
de Indrajit Garai

critiqué par Hirondelle4, le 29 décembre 2014
(Paris - 37 ans)


La note:  étoiles
Les livres positifs nous nourrissent
Ce livre me parle beaucoup, c'est un retour au basique comme faire confiance à sa conviction intime et avoir confiance que 1+1= + que 2, par exemple.

Ce manuel m'a touché car l'auteur partage un bilan sur ce qu'il a appris au cours de son métier. J'y ai retrouvé des choses que je savais déjà par intuition, et ça fait du bien que cela soit écrit et confirmé par des exemples de vie qu'il donne:
- 'suivre ma conviction intime' : tous les jours, je dois prendre des décisions et j'ai souvent une première pensée, c’est-à-dire ma conviction intime, qui me guide, et avec ce manuel, j'ai réappris à lui faire confiance.
- 'mieux' vivre ma vie en étant en accord avec moi pour que ce 'bien-être' se propage sur mes relations avec les autres. J'ai toujours eu une confiance en moi et une stabilité intérieure qui m'ont permis d'avoir des excellentes relations avec les autres. Je comprends maintenant pourquoi cela marche pour moi, et je sais, aussi maintenant, quoi faire pour les jours où cela ne marche pas.

C'est un manuel pratique qui nous aide à atteindre l'excellence dans ce que nous faisons en étant en accord avec nous-mêmes. Et ainsi de faire rayonner ce bien-être dans nos relations avec les autres. Le tout illustré par des histoires de personnes ordinaires qui évoluent dans leur vie. J'ai pu appliquer ce que j'ai appris dans ce livre, pour mes relations dans mon travail et d'autres contextes.

J'ai lu la majorité des livres de cet écrivain. Je vous conseille de lire la 2ème édition en ebook de cet ouvrage (la 1 ère est moins bien). Je l'ai acheté sur Amazon.

Quelques passages que j'ai appréciés :
-'La clé pour réussir est la régularité de votre travail, et si vous restez conscient de votre évolution, vous ne tombez jamais dans la monotonie.'
-'Nous devenons ce que nous pensons : nous devenons ce que nous faisons.'

Bonne lecture !

Les livres positifs nous nourrissent, nourrissons les écrivains qui les écrivent et non les écrivains qui nous entourent de noir et nous détruisent finalement.