Le Noctambule de Gaëtan Faucer

Le Noctambule de Gaëtan Faucer

Catégorie(s) : Littérature => Nouvelles

Critiqué par Owierghem, le 3 mars 2015 (Inscrit le 28 décembre 2014, 41 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 614 

Billet Le Noctambule

Une méditation dans un cimetière, un peu comme dans Hamlet. Le narrateur y a sa place entre Sophie et Evariste, et, paradoxalement, c’est quand il n’est pas au cimetière qu’il est triste. Ce goût pour les tombes fait un peu songer aux petits romantiques français, Xavier Forneret ou Aloysius Bertrand. Un climat de douce mélancolie, qui vire parfois à la frénésie. Ici, il n’y a que la douceur,en ce beau passage final

Le bandeau noir est dans le même registre. L’amour de l’ombre voisine avec la haine du sommeil, le personnage parlera d’une source qui se purifie en lui. Et puis, brusquement, à la page 23, il s’en prend à l’euro, avant de se dévoiler: c’est un acteur. Et cela finira cette fois au grand soleil, il va ouvrir un salon de massage, il massera avec son bandeau noir, en écoutant Glenn Gould qui interpréte Jean-Sébastien Bach.

Joseph Bodson

Message de la modération : Edilivre n'est pas un éditeur à compte d'éditeur - Présentation du livre par l'auteur

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le Noctambule

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Noctambule".