Ça peut pas rater de Gilles Legardinier

Ça peut pas rater de Gilles Legardinier

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Darius, le 24 décembre 2014 (Bruxelles, Inscrite le 16 mars 2001, - ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 632ème position).
Visites : 4 412 

Rien de nouveau sous le soleil

Quand j’ai déballé mon livre-cadeau, couverture rouge et chat blanc, surmonté d’un titre à la con « ça peut pas rater ! » affublé d’une quatrième de couverture qui ne vous incite pas vraiment à le lire, je me suis dit « encore un qui va finir en haut d’une étagère ou au fond d’un tiroir..."

Et puis, je ne sais pourquoi, j’ai commencé à lire la première page… et je suis restée scotchée une bonne partie de la nuit.

Il faut ajouter que l’auteur a le talent de nous faire rire, qu’il déniche des expressions de derrière les fagots.
On nous annonce une Marie, larguée par son mec après dix ans de vie commune qui décide de les faire tous baver.
Tout ça décrit par un homme qui se targue de se mettre dans la peau d’une femme larguée.

Histoires rocambolesques qui se dévorent comme un roman policier. Rebondissements en chaîne... Car il ne s’agit pas seulement des déboires et de la vengeance d’une femme larguée, mais également des mésaventures qui se déroulent dans la société où Marie travaille et que le patron veut délocaliser en vendant au plus offrant. Le tout saupoudré de lettres anonymes que reçoit l’héroïne de la part d’un admirateur secret, lettres idiotes qui la font frissonner.

Je passerai sur le fond du livre qui nous décrit une femme larguée qui ne veut plus s’en laisser compter mais qui tremble comme une midinette dès qu’elle reçoit une lettre d’un admirateur. Elle va même jusqu’à faire une liste des possibles prétendants en ayant un coup au coeur lorsqu’elle se rend compte que les uns après les autres ne sont nullement intéressés par elle.. Bref, c’est bien une histoire de mec ça, de croire que chacun(e) est interchangeable…

Marie passe sa vie à attendre ces fameuses lettres… Dans la quatrième de couverture, on nous prétend qu’elle va changer des choses dans sa vie, elle passe en revue tous les défauts de son ex, dit qu’elle ne se fera plus jamais avoir, mais elle n’arrête pas de seriner qu’elle veut à tout prix un autre mec dans sa vie… Rien de changé sous le soleil…

Le dernier quart du livre, l’auteur se veut trop moralisateur et finalement cela se termine un peu en eau de rose… Dommage

Sinon, j’ai passé un bon moment car l’auteur a du talent pour nous faire rire.

Pas un grand livre à garder dans sa bibliothèque... mais à refiler à une copine peut-être..

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bon moment de détente

9 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 37 ans) - 11 octobre 2017

J'ai (quasiment, je me suis autospoilé la fin) lu "demain j'arrête" que j'ai trouvé bien barré, j'ai plus aimé "Complètement cramé" (que j'ai achevé pour le coup) et un de ses thrillers "Nous étions les hommes" (je ne me souviens pas de l'intrigue, mais j'ai trouvé ce thriller bien exécuté).

"Ça peut pas rater !" comme les précédentes "comédies" de l'auteur me fait penser aux films de de Jean-Pierre Jeunet, à ces films qui après la séance de cinéma nous laissent un sourire sur les lèvres, ce genre de films ou de livres n'ont pas vocation à révolutionner la littérature, mais à raconter une histoire qui fasse oublier au spectateur ou au lecteur un quotidien qui n'est pas toujours rose.

C'est très souvent drôle, un peu émouvant, à la limite on pourrait reprocher que tout s'arrange trop facilement, mais bon c'est histoire de dire quelque chose de négatif.

Lettres anonymes

9 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 61 ans) - 13 juin 2017

Marie accumule les mauvaises nouvelles dans sa vie privée comme professionnelle. Mais elle accumule aussi les mauvaises idées, en particulier pour se venger du mufle qui vient de la plaquer.

L'intrigue, basique et légère, m 'a déçue pendant quelques pages. Cela ressemblait trop au "Mec de la tombe d'à côté" (Katarina Mazetti) ou autre Bridget Jones (Helen Fielding)…
Je me contentais d'admirer le talent de l'écrivain pour se mettre dans les pas de ces jeunes femmes avec autant de justesse.
"Si un jour je croise Dieu, peu importe lequel, je vais me le coincer et lui expliquer deux ou trois choses que l'on ne fait pas aux dames. Pourquoi nous a-t-il affublées de cet espoir et de ces seins qui nous compliquent tant la vie face aux hommes ?"

Puis, rapidement sont arrivés les éclats de rire, les sourires devant les situations plus loufoques les unes que les autres, les "nom de... " et autres "nids de cochons".
Cocasse et drôle en permanence, on retrouve les thèmes chers à l'auteur, l'amitié, la tendresse et surtout l'indispensable chat !

De la même manière que cinéastes et films comiques obtiennent rarement de hautes récompenses de leurs pairs, les « feel good boooks » sont souvent considérés avec condescendance par de nombreux auteurs et lecteurs.
C'est vrai, au risque de trop me répéter, on ne sort pas plus intelligent à leur lecture, mais ils sont lus pour leur plus grand plaisir, par des milliers de lecteurs (et surtout de lectrices) et j'ajouterais, pour notre plus grand bien.

J'adore!

8 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 57 ans) - 6 mai 2017

Troisième roman de cet auteur que je lis, et j'en suis encore une fois enchantée!
Gilles Legardinier n'a pas son pareil pour nous dispenser avec un humour ravageur des leçons de vie, des réflexions sur la nature humaine (merci Mr Alfredo!) et tout cela en nous faisant rire! Je trouve cela formidable!
Je viens à n'en pas douter de me trouver un nouvel auteur favori, et à ma prochaine visite à la bibliothèque de mon quartier, je fais une razzia sur les autres romans de l'auteur que je n'ai pas encore lus!!

Décevant!

4 étoiles

Critique de Macapat (, Inscrite le 26 juin 2014, 63 ans) - 8 février 2016

Je me suis ennuyée du début à la fin...
Cette Marie, qui se fait jeter et qui en veut (soi-disant) à tous les hommes... MAIS qui retomberait dans les bras du premier venu, (Sandro, Vincent, Kevin...) qui lui montre un peu d'intérêt, j'ai trouvé ça... nul!
Et ses problèmes au bureau ne m'ont pas fait plus rire.
Par contre j'ai aimé Alfredo et surtout le chat paracétamol.
Dommage car j'avais beaucoup apprécié "complètement cramé!" une histoire d'homme racontée par un homme...

Très réussi

10 étoiles

Critique de Coper (, Inscrite le 2 octobre 2014, 36 ans) - 24 décembre 2015

Un de mes préférés de cet auteur, sans aucun doute !
On passe un bon moment de détente et de rigolade sur fond d'amour et de suspense.

Bon pour le moral

7 étoiles

Critique de Joanna80 (Amiens, Inscrite le 19 décembre 2011, 63 ans) - 3 août 2015

J'avoue, le livre ne fait pas partie de la "grande littérature. Je pense que les hommes ne vont pas trop l'apprécier. Les femmes, elles, passeront un bon moment avec un livre qui peut remonter le moral de certaines. Legardinier a un bon sens d'humour, une écriture fluide, facile, sans points morts.

métro bureau bobo

8 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 71 ans) - 18 juillet 2015

Gilles Legardinier poursuit sa petite comédie humaine, tout en soignant son public de trentenaires féminines et célibataires, qu'il avait déjà visité lors de l'hilarant "Demain j'arrête". Mariant humour, suspense et fine analyse psychologique, "Ça peut pas rater" nous plonge au cœur de la vie d'une entreprise, prise dans le maelström de la mondialisation. Plans sociaux, conflits internes, petites cruautés entre amis, tout est passé au crible de la pensée legardinière, empreinte de bon sens et d'une bonne dose de dérision, un cocktail fort sympathique lorsqu'on n'est pas "du côté du manche". Un plan diabolique est concocté par la gentille Marie Lavigne, notre trentenaire de choc, qui va se remettre de s'être fait "larguer" en s'entourant d'un groupe d'amis qui vont l'aider à se lancer dans l'action. Côté cœur, une mystérieuse lettre va la lancer sur la piste d'un étrange soupirant. Elle ne s'ennuie pas, la douce Marie, qui va pouvoir concocter sa vengeance tout en répandant mille roses autour d'elle. On peut regretter que l'auteur ait abandonné le côté déjanté, à la limite du fantastique, qui faisait tout le charme de "Demain j'arrête". Au fil des publications successives, on sent que Gilles Legardinier cherche à s'ancrer dans une réalité sociale toujours plus dure au quotidien, sans abandonner pour autant son humour et son message de fraternité.

Un merveilleux remède à la morosité

10 étoiles

Critique de Cristina21 (, Inscrite le 7 décembre 2014, 45 ans) - 10 janvier 2015

Encore une réussite ! Cette fois-ci, Gilles Legardinier nous livre l’histoire de Marie larguée par son compagnon, jeune femme drôle, loufoque et touchante.

Je prends quotidiennement le bus et le tram et je vous assure que, bien souvent, je n’ai pas pu me retenir de pouffer de rire tellement certains passages sont hilarants. J’ai donné à quelques voyageurs l’envie de lire ce livre qui, me voyant le sourire jusqu’aux oreilles et les larmes aux yeux, regardaient la couverture pour retenir le titre.

Superbe narration au féminin de la part d’un auteur masculin. Ce nouveau roman est un vrai remède à la morosité, une bouffée d’oxygène, un pavé de bonne humeur et d’humour. J’ai globiché cette histoire. Vous comprendrez en le lisant…

Et si vous ne les avez pas encore lu, je vous conseille ses 2 premiers romans (dans le genre comédie) : Demain j’arrête et Complètement cramé. Ils sont aussi drôles et touchants que celui-ci. Certains libraires n'hésitent pas à dire que ses livres devraient être remboursés par la Sécurité sociale tant ils débordent d'ondes positives…

Sympathique

8 étoiles

Critique de Pauline06 (, Inscrite le 23 décembre 2014, 59 ans) - 26 décembre 2014

Un bon moment de lecture et de rigolade. Ce n'est pas de la grande littérature, mais l'auteur sait de quoi il parle : faire passer un bon moment. L'écriture est agréable et le ton est toujours constant. La couverture du livre est très accrocheuse. Bref, je le garde dans ma bibliothèque pour une prochaine fois, je pense que je le relirai très certainement avec autant de plaisir. Merci.

Forums: Ça peut pas rater

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ça peut pas rater".