Confessions d'une sociopathe, dans la tête d'une manipulatrice
de M. E. Thomas

critiqué par Colen8, le 13 décembre 2014
( - 76 ans)


La note:  étoiles
Acceptez-les s’il vous plait
Ce pourrait être la conclusion de cette autobiographie dédiée à un trouble de personnalité rarement évoqué et sans doute plus répandu qu’on ne pense. Le sociopathe se définit par une étrange indifférence aux émotions, à l’éthique, tout comme aux normes sociales. Il vit dans la provocation, dans la transgression. Mentir, tromper ne lui cause ni remords ni culpabilité. En se moquant de l’opinion d’autrui, il affronte les risques sans crainte, étranger à toute forme d’angoisse. Loin des scrupules, lui qui n’a d’autre souci que sa propre personne, accède facilement aux plus hautes fonctions de l’ordre politique ou professionnel ainsi qu’à toutes les fonctions créatives. Intelligent, charmeur, en apparence bien intégré, ce genre de personnage n’a aucune peine à se fondre dans une pseudo normalité. Il faudra qu’il bascule dans la criminalité pour qu’on parle alors de psychopathe. Ce témoignage sans concession qui apporte une connaissance interne à l’univers mental et social des sociopathes appelle aussi à plus de tolérance envers eux.