Terror and Wonder: The Gothic Imagination de Auteur inconnu

Terror and Wonder: The Gothic Imagination de Auteur inconnu

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire

Critiqué par Vince92, le 24 octobre 2016 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 42 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 1 443 

Le gothique à la British Library

En anglais.

En 2014 se tenait une magnifique exposition à la British Library sur le mouvement gothique au travers les âges. Ce livre constitue le catalogue de l’exposition ; rédigé par une équipe d’universitaires il reprend les étapes du parcours de l’exposition et est illustré des reproductions des œuvres ou des photographies des objets présentés dans le vaste espace de la British Library.
Le catalogue est un compagnon indispensable pour appréhender correctement le contenu de l’exposition qui offre une multitude d’informations très poussées et du plus vif intérêt. Malheureusement, le niveau et la langue utilisée dans cet ouvrage sont très soutenus et très techniques, mon niveau d’anglais ne m’a pas permis d’en profiter à fond: il m’a fallu beaucoup de temps pour en venir à bout sans pour autant avoir le sentiment d’avoir tout compris ni celui d’avoir complètement intégré les thèse développées dans les différents essais qui émaillent l’ouvrage.
Restent les superbes illustrations et une présentation complète du mouvement (je préfère "mouvement" à "genre" pour parler du gothique); des références pour ceux qui veulent aller plus loin et beaucoup de connaissances rassemblées sur le sujet.
Les essais ont été divisés en six chapitres: 1) La genèse du mouvement et le Château d'Otrante, roman manifeste de la littérature gothique 2) 1764-1820 3) 1820-1880 4) 1880-1900 5) 20ème siècle 6) 21ème siècle. Cette division en périodes chronologiques est un peu artificielle et le fait de consacrer deux gros chapitres aux influences du gothiques sur la production contemporaine est intéressant mais aurait pu être raccourci...
Le premier chapitre (Nick Groom) s'ouvre par une étude de la genèse du mouvement, l'attrait suscité en Angleterre par un passé antique mythifié et l'intérêt des tribus germaines (les fameux Goths) dans l'histoire du Royaume. Largement utilisé à des fins politiques, ce passé mythifié suscitera les développements littéraires que l'on sait.
Le second chapitre (Angela Wright) examine les débuts du mouvement (1764-1820), notamment la création du Château d'Otrante par Horace Walpole et la multitude d'oeuvres qui se sont inspirées de l'atmosphère particulière que ce roman a fait germer dans l'Angleterre de l'époque: Ann Radcliffe, William Bickford Matthew Lewis, Charlotte Dacre, Thomas de Quincey, Mary Shelley. Epoque très novatrice pour la littérature anglaise et mondiale dans la mesure où ces auteurs et d'autres exploitaient la mode du macabre, du mystère, du "sublime" et développaient une esthétique propre au mouvement. Très novatrice et se détachant quelque peu des canons des oeuvres qui l'avaient précédé, le gothique allait influencer la littérature et les arts en général jusqu'à aujourd'hui.
Dans le troisième chapitre, Alexandra Warwick examine donc la période 1820-1880, avec des auteurs comme Jane Austen parodiant le gothique dans son Northanger Abbey (1818), la naissance d'un sous-mouvement, la littérature vampirique (James Malcom Rymer), Charles Dickens, largement influencé par l'atmosphère gothique comme le démontre Angela Warwick. Une large place est accordée à l'influence du mouvement dans l'architecture et les objets décoratifs.
L'ère victorienne fait l'objet d'une étude d'Andrew Smith dans le quatrième chapitre. Cette "fin de siècle" (1880-1900) est riche en oeuvres et épigones des romans gothiques. Jekyll and Hyde au premier chef, la figure de Jack l'éventreur, H.G Wells (l'ile du Docteur Moreau), Dracula, le chien des Baskerville, tous ces personnages ou ces oeuvres sont largement tributaires de la rhétorique née un siècle auparavant. C'est dire la force de la puissance d'évocation du mystère et de la peur des débuts.
Comme je l'ai déjà évoqué, les deux chapitres suivants sont moins intéressants car moins convaincants. On approuve bien sûr les auteurs quand ils inscrivent la mode des zombies dans la veine gothique mais trop souvent, on se dit que les rapprochements et les conclusions sont par trop hâtifs (Que vient faire Les Oiseaux d'Hitchcock dans l'histoire?).

Un recueil d'essais exigeant mais complet, rendu encore plus ardu aux lecteurs qui ne maîtrisent pas parfaitement la langue anglaise. Les illustrations sont somptueuses, et les amateurs du mouvement gothique seront ravis de posséder cet ouvrage qui doit s'imposer comme l'une des références sur le sujet.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Terror and Wonder: The Gothic Imagination

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Terror and Wonder: The Gothic Imagination".