A l'école des espions
de Florence Pinaud

critiqué par JulesRomans, le 19 novembre 2014
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
Les espions pour les nuls qui ont des acquis
Cet ouvrage se présente comme un documentaire très fourni en renseignements renvoyant à des pré-requis au niveau des connaissances qui relèvent plus d'un lycéen que d'un collégien. De plus, bien que ne couvrant qu'une page sur deux, le volume de texte est globalement copieux environ 300 mots pour chacune des 20 leçons, à quoi ajouter autour de 100 mots regroupés dans les introductions de chaque chapitre.

Par contre l'illustration, avec quasiment à chaque fois des gags visuels, sera appréciée par tous depuis le cours moyen jusqu'aux adultes. Ces dernières seraient un très bon prétexte prises individuellement dans une perspective d'expression écrite soit pour la décrire en précisant le côté comique, soit pour susciter un récit d'espionnage.

Le livre se compose de trois parties, censées présenter un module de formation trimestrielle. On débute par "Bienvenue dans l'univers des espions" c'est un ensemble de généralités où sont développés les points suivants: qui pratique l'espionnage, qu'est-ce qui fait courir les espions, découvrir les secrets d'État, les méthodes de renseignements, les méthodes des services de renseignements, recruter et convaincre des sources, info ou intox, les espions à l'étranger, service action.

Le deuxième contenu de formation s'intitule "Espionnage et contre-espionnage"; on y traite de questions un peu plus pratiques comme déjouer une filature. La dernière partie est un tableau de l'espionnage dans l'aspect qu'il a pu prendre dans un lointain passé (Perse et Chine antiques, Secret du roi avec Louis XV) et qu'il a pris récemment au XXIe siècle.