Le triangle d'hiver de Julia Deck

Le triangle d'hiver de Julia Deck

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Christian Palvadeau, le 10 novembre 2014 (Inscrit le 19 janvier 2011, 54 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (44 857ème position).
Visites : 888 

Une Certaine BB aux allures d'Arielle Dombasle

Elle réside seule au Havre, elle vivote sur des emplois provisoires et en a assez de sa vie. Elle veut une vie facile, un bel amant, beaucoup d’argent. Elle part pour se refaire une virginité à Saint-Nazaire où elle sera Bérénice Beaurivage, une romancière. Mentir, voler, coucher pour obtenir ce qu’elle veut, rien ne lui fait peur. Elle rencontre un inspecteur de navires dont elle tombe amoureuse mais Blandine Lenoir, une journaliste, ne voit pas d’un bon œil l’intrigante. Le mensonge originel ne peut mener qu’à la catastrophe…

La construction est étrange, le début paraît être la fin et la fin un nouveau début, et au moment où on penserait commencer à comprendre un peu rationnellement ce qui se passe l’histoire dérape à nouveau.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Intriguant

6 étoiles

Critique de Badzu (versailles, Inscrite le 6 novembre 2005, 43 ans) - 13 février 2018

En commençant ce livre, j'avais un a priori, sûre que j'allais m'ennuyer comme un rat mort.

Je l'ai terminé très vite (il n'est pas épais) et au cours de la lecture, j'ai comme été happée par ce spleen donc parle Marvic, plus je lisais et plus j'avais l'impression d'entrer dans une quatrième dimension, avec un mystère à découvrir... lecture agréable donc mais à la fin subsistait cette impression d'être passée à côté de quelque chose, comme si je n'étais pas conviée à découvrir ce mystère, qu'on m''avait laissée de côté.

Car une fois le livre terminé, c'est en faisant des recherches que je découvre les pistes qui relient les lieux et les personnages:

wikipédia:
"Le Triangle d'hiver (appelé également Triangle des nuits d'hiver) est un astérisme à cheval sur l'équateur céleste, formé par 3 des étoiles les plus brillantes visibles dans l'hémisphère nord surtout pendant l'hiver.

Ces 3 étoiles sont, de la plus brillante à la moins brillante1 :
Sirius (α Canis Majoris) de la constellation du Grand Chien (Canis Majoris, CMa), étoile la plus brillante du ciel nocturne
Bételgeuse (α Orionis) de la constellation d'Orion (Orion, Ori)
Procyon (α Canis Minoris) de la constellation du Petit Chien (Canis Minoris, CMi)

Bien que plus brillant que les Triangles du printemps et de l'été, il est moins en évidence, car entouré d'autres étoiles très brillantes.
C'est un triangle remarquablement équilatéral puisque ses côtés varient de 25,7 à 27,1 degrés de distance angulaire.
Il est inscrit à l'intérieur de l'Hexagone d'hiver, grand astérisme du ciel hivernal avec lequel il partage Sirius et Procyon."


Alors voilà, je comprends un peu mieux le choix du titre, les noms des bateaux du Havre, ces personnages comme des étoiles moins brillantes que les autres, C'est intéressant après coup mais j'aurai aimé être plus guidée lors de ma lecture à travers ces indices, que l'auteur nous tienne un peu plus par la main et tout du moins nous jette un fil d'Ariane pour que l'on comprenne où elle voulait nous emmener.

Je maintiens cependant que c'était une lecture agréable et une auteur à suivre.

De port en port

3 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 60 ans) - 2 février 2016

Mademoiselle est une jeune fille dont on ne sait rien. Pas de prénom, pas de famille, pas d'amis, pas de travail.
Enchaînant consciencieusement différents emplois dont elle se lasse très vite au grand désespoir de sa conseillère pour l'emploi, elle fait les poches d'un amant d'un soir pour pouvoir quitter le Havre et aller dans un autre port, celui de Saint-Nazaire, sur les traces d'un bateau nommé Sirius comme l'une des étoiles de la constellation du Triangle d'hiver.
Là, elle rencontrera un Inspecteur charmant, se présentant comme romancière sous le nom de Bérénice Beaurivage, héroïne d'un film.
Elle le suivra même jusqu'à Marseille, au grand désarroi de son compagnon.

Difficile d'écrire sur un livre où il ne se passe pratiquement rien.
Peu d'intérêt dans les pérégrinations de cette étrange jeune femme. On ne s'attache pas au personnage qui semble n'éprouver qu'un sentiment de spleen… et qui parvient même à le transmettre. Il faut ajouter une écriture aux dialogues minimalistes, aux phrases incomplètes qui n'agrémentent pas la lecture.
"Pardon mais je crois que tu.
Quoi. Qu'est-ce que tu crois.
Que tu arranges un peu l'histoire. Ce n'est pas moi qui.
Toi qui quoi. Qui m'a entraînée ici ? Mais alors qui ?"

Forums: Le triangle d'hiver

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le triangle d'hiver".