1000 gouttes de pluie
de John J. Reiss

critiqué par Shelton, le 10 octobre 2014
(Chalon-sur-Saône - 61 ans)


La note:  étoiles
Maintenant, je sais compter jusqu'à 1000 !!!
1000 gouttes de pluie, surtout si elles me transforment en éponge imbibée, je l’avoue, ce n’est pas une situation agréable ! Indiscutablement, pour ouvrir cet ouvrage, il faudra donc un parapluie et avoir envie de découvrir ce qui se cache derrière ce titre…

Tout d’abord, je l’avoue, j’ai eu peur. Très rapidement, j’ai bien compris que l’auteur cherchait à m’apprendre à compter. Ce n’est pas tant cette démarche qui m’a fait trembler, que le fait que, généralement, ce type d’ouvrage est monotone et soporifique. A tel point que je voyais là l’origine du rejet des mathématiques chez le jeune enfant !

Heureusement, une fois passé les premiers chiffres, on comprend que l’auteur a eu l’intention de sortir des chemins battus. D’une part, il ne va pas se limiter à 9, ce qui est trop souvent le cas, il poussera jusqu’à 1000, et, même s’il s’agit de gouttes de pluie, c’est plutôt réconfortant. Imaginez l’enfant qui demain criera dans la cour de récréation : je sais compter jusqu’à mille !

On peut aussi féliciter cet auteur de n’avoir pas seulement compté des choux, des carottes et des pommes de terre… d’avoir osé aborder le décompte des heures, des colombes et des pamplemousses, sans oublier les pattes qui ne sont pas mille puisqu’il s’agit des gouttes de pluie qui sont mille ! Suivez un peu quand même !

De l’original sur un concept classique, certains parents apprécieront d’apprendre à leurs enfants à compter en rêvant, confirmation que l’on peut, enfin, jumeler mathématique et poésie !