Red Skin - Tome 01 : Welcome to America de Xavier Dorison (Scénario), Terry Dodson (Dessin)

Red Skin - Tome 01 : Welcome to America de Xavier Dorison (Scénario), Terry Dodson (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hervé28, le 27 septembre 2014 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 51 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (48 410ème position).
Visites : 1 998 

Réchauffement dans la guerre froide

Avec une telle couverture,on pourrait s'attendre à découvrir des scènes osées.
Que nenni!

Ce premier opus est très (trop) sage. Même le dessin de Terry Dodson (à qui l'on doit l'inégal "Songes") est tout en retenue. Pas de scènes de sexe à l'horizon (juste par ellipse), ni une pointe d'érotisme. Déception, direz-vous?
Et bien, non. J'ai passé un agréable moment de lecture.

Le scénario de Xavier Dorison, que l'on ne présente plus, tient bien la route, même pour moi qui n'adhère pas du tout aux supers héros.
Je dois dire que cet épisode de la guerre froide est assez original: Véra, des forces spéciales soviétiques, doit se faire passer pour "un super héros" américain pour conquérir le cœur des Yankees.

Beaucoup d'humour, un dessin soigné ...bref je suis partant pour le tome 2.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

ORIGINAL, MAIS VRAIMENT SANS PLUS !...

4 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 52 ans) - 27 octobre 2014

Disons-le tout de suite et contrairement à ce que le dessin de couverture pourrait laisser croire cette BD est bien plus « sage » qu’il n’y paraît !... Franchement rien de scabreux, et je dirais donc que si elle est clairement destinée aux adultes, les adolescents peuvent également la lire sans problèmes.

Si les dessins et les couleurs de M. Terry DODSON sont très bons, je dois le dire, malgré un découpage des plus classiques. Vera, la jeune héroïne de la BD est vraiment dessinée de très belle manière, et n’a rien à envier aux fameuses pin-up des années soixante. Bon disons qu’elle ne semble pas avoir les 21 ans qu’on lui attribue, et n’a vraiment pas assez de muscles pour réussir les « exploits » digne d’un militaire surentrainé, qu’on lui fait faire dans la BD, mais d’une manière générale disons qu’elle est vraiment très réussie comme personnage principal de la BD.

Là où cette BD pèche, est dans le scénario de M. Xavier DORISON, qui pourtant nous avait habitués à bien mieux et plus original depuis la série WEST. Je comprends ici le deuxième degré de l’histoire, mais de là à imaginer que l’URSS envoie un agent secret aux Etats-Unis d’Amérique pour combattre un groupe fasciste… franchement qui y croirait ? La raison en est d’ailleurs encore plus incroyable : empêcher la possible élection du leader de ce même mouvement fasciste comme président des USA pour sauver les accords SALT de désarmement nucléaire !… Rien de moins !... Quand on sait comment l’URSS s‘est « assise » sur les dits accords à l’époque, cela relève vraiment de la SF la plus pure !...

Mais, malheureusement, le pire est encore à venir car voici notre héroïne rouge, curieusement armée d’une faucille et d’un marteau, vous apprécierez le clin d’œil, s’envolant dans airs comme Spiderman, castagnant les méchants comme Wolverine, (carrément 10 d’un coup à la page 44, et tous armés qui plus est…), affrontant le chef des méchants avec la force d’Hulk… Le tout sans aucun super pouvoir, sans même la musculature qui va avec, juste armée de sa superbe tenue, très rouge et très moulante (en fil de titane qui résiste à la lacération, et qui pourtant se fait découper comme rien à la page 59 !...), qui met en valeur sa trop superbe plastique…

Et là désolé M. DORISON mais deuxième degré ou pas, on y crois plus une seule seconde, plus du tout même devrais-je dire !... C’est trop, trop gros, trop tiré par les cheveux, trop exagéré !... Cela n’est même plus de la SF, même plus de l’humour ou du deuxième degré, c’est juste du grand n’importe quoi pour remplir les pages… Alors autant le savoir avant de commencer à lire cette BD, au risque d’être déçu à la fin !...

Espérons que M. DORISON rattrape un peu le scénario, qui lui a complétement échappé ici, dans le deuxième volume de cette saga !...

Forums: Red Skin - Tome 01 : Welcome to America

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Red Skin - Tome 01 : Welcome to America".