Musique absolue. Une répétition avec Carlos Kleiber
de Bruno Le Maire

critiqué par Falgo, le 13 septembre 2014
(Lauris - 77 ans)


La note:  étoiles
Bof!
Le sous-titre du livre "Une répétition avec Carlos Kleiber" indique son propos. Il s'agit de donner une idée de ce que pouvait être une répétition avec le chef d'orchestre Carlos Kleiber. Pour ce faire, l'auteur a imaginé un entretien entre un journaliste et un violoniste ayant joué dans l'un des orchestres que le chef a dirigés. On attend donc un travail précis, documenté, technique, émotif sur un travail d'orchestre.
Or, il n'en n'est rien dans le livre. Sur une centaine, le travail de répétition n'occupe que quelques pages. On y trouve des renseignements sur la vie de Carlos Kleiber, son père - le chef d'orchestre Erich Kleiber -, sa famille, des informations sur sa carrière et des commentaires au sujet de la musique classique. Le tout d'une indécrottable banalité. Dans le récit affleurent quelques indications sur les qualités de ce chef: précision, engagement, exigence, souci du détail, volonté de faire restituer par l'orchestre la conception musicale, ardeur au travail, sensibilité. Mais jamais il ne comporte de réflexion sur ce qui pouvait différencier ce chef d'autres 'maestros' ni sur les conceptions de la musique, ni sur la conduite d'une répétition. Tout ceci est d'une superficialité absolue, sans le moindre travail d'auteur, de plus rendu par un style relâché voulant faire simple et ne faisant que sombrer dans l'approximation et une certaine vulgarité.