Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler

Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Divers

Critiqué par Bernard2, le 6 septembre 2014 (DAX, Inscrit le 13 mai 2004, 70 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 110ème position).
Visites : 3 199 

Confession intéressée

Les polémiques autour de cette publication sont inopportunes et proviennent essentiellement de personnes qui n'ont même pas lu le livre !
Valérie Trierweiler parle d'elle même, de sa vie personnelle. Elle est tout à fait libre de son choix. Quant au lecteur, il est également libre. Personne ne l'oblige à quoi que ce soit.
C'est l'histoire d'une femme blessée, trahie, et de manière particulièrement ignoble. Son compagnon François Hollande a été odieux. Homme fourbe, menteur, cynique, il n'a eu aucun égard pour celle qui partageait sa vie depuis presque neuf ans.
Bien sûr ce livre est une vengeance. Peut-on en vouloir à une personne blessée de réagir ainsi ? Fallait-il laver son linge sale sur la place publique ? Chacun jugera à sa manière, mais dans la mesure où Valérie Trierweiler n'a pu échapper à une surmédiatisation destructrice, elle a utilisé ces mêmes médias pour crier sa rage.
Pourtant ce livre la trahit. Son ego lui fait perdre le sens des réalités. Sait-elle à qui elle s'adresse ? Réalise-t-elle que ses peines de cœur ne sont rien à côté des soucis infiniment plus graves que connaissent bien des Français ? Les simagrées qui se pratiquent à l'Élysée montrent à quel point le « Français moyen » est absent des préoccupations de ceux qui préservent leurs avantages exorbitants. Elle ne semble même pas l'avoir perçu.
Valérie Trierweiler se plaint d'avoir été une Première dame mal-aimée. Si dans ce livre, elle finit de détruire l'image de son ancien compagnon-président qui n'avait pas besoin de cela, elle ne redore pas la sienne pour autant. Elle ne pouvait évidemment pas ignorer que chez François Hollande la trahison est une seconde nature. Il ne faut pas huit ans pour s'en apercevoir ! Et n'a-t-elle pas elle-même trahi son ex-mari, à priori sans beaucoup d'état d'âme.
Qui se ressemble s'assemble. Ce livre en est l'illustration.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

crache ton venin!!

1 étoiles

Critique de Darkvador (Falck, Inscrit le 1 février 2012, 52 ans) - 22 mai 2016

Ni plus ni moins qu'une cocu qui se venge. Sans aucun intérêt PATHETIQUE!!!
Il n' y a rien dans ce livre. Juste une femme qui se caricature, c'est vous dire à quel point elle est paumée.Elle se dit humiliée ,abandonnée (sans déconner elle croit qu'on va pleurer sur son sort)
Alors elle se venge d'une façon absolument abominable et de la plus facile qui soit en balançant sa haine contre son ex-compagnon. Bien sûr il faut la croire sur parole. Elle jure que tout est vrai!
Ben voyons..... Tout ce qu'elle a fait c'est sortir un livre pour rentrer de l'argent ( et oui fini la carte bleue gratuite de l’Élysée) le pire c'est que ça marche.
Bien sûr elle jure que tous les bénéfices iront à une association. Sauf que pour l'instant elle ne l'a toujours pas fait
Allez Crache ton venin ma grande si il n'y a que ça pour te faire plaisir.

Crache dans la soupe

1 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 45 ans) - 11 juillet 2015

Madame Valérie Trierweiler crache dans la soupe.
C'est rare qu'un "divorce" se passe bien, mais de là à en faire un livre règlements de comptes...... C'est du pur voyeurisme.
Et moi je dis non.
Dans la même veine que "Voici" "Gala" et compagnie (berck). Je ne cautionne pas.

Ce n'est qu'un livre.

6 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 37 ans) - 25 juin 2015

Quand Romain Gary obtient son (premier) Goncourt en 1956 pour les "Racines du ciel", il est vivement critiqué, l'auteur s'en amuse dans une interview télévisée, assez facilement trouvable sur YouTube et autres site de vidéo, le fait qu'il soit critiqué lui prouve qu'il a bien reçu son prix et il trouve formidable qu'un livre puisse entraîner de "telles réactions à notre époque".
J'ai acheté ce livre par curiosité, je voulais lire cet ouvrage qui a fait peur a toute la classe politique, le livre qui a "détruit" Un Président de la République (si on en croit la marionette de l'auteure au "Guignols"), on a bien accusé "les liaisons dangereuses" de Laclos d'être un des déclencheurs de la Révolution française, bref un livre dont tout le monde parle et que peu ont vraiment lu et ceux qui l'ont lu n'ont pas retenu grand-chose si les "sans-dents"

Si vous trouvez que ce livre est un pamphlet anti-Hollande c'est que vous n'avez pas lu "Napoléon le-petit" de Victor Hugo, Si Victor Hugo n'a pas détruit l'empereur, il est un des responsable de l'Image négative qu'en conserve la France.

Pourquoi Valérie Trierweiler a écrit son livre?
Je pense que la raison principale était de faire un bilan de sa relation avec François Hollande et tourner la page.

Pourquoi l'a-t-elle publié?
Deux réponses sont dans le livre la première est purement financière, elle dit, et ça vaut ce que ça vaut, qu'elle a la garde exclusive de ses enfants et que son salaire de critique littéraire à Paris-Match, seul revenu qui lui reste après sa "répudiation", est insuffisant pour assumer les coûts de quatre personnes.
La deuxième raison c'est son image dans les médias et c'est vrai que les médias en ont fait une jalouse aigrie voleuse d'homme froide et hautaine, une image où elle ne se reconnaît pas et elle en profite pour donner sa version concernant certaines polémiques.

Alors que vaut ce livre, si vous cherchez un livre anti-Hollande qui a fait vaciller la République, passez votre chemin, certes Valérie Trierweiler règle ses comptes avec le Président mais les humoristes et les imitateurs vont beaucoup loin qu'elle n'ira jamais, d'ailleurs on voit plus une femme qui souffre, elle pleure beaucoup, griffe souvent mais mord rarement. Les politiques et les critiques parlent d'un brûlot, ils auraient été indifférents, ce livre serait passé inaperçu, au lieu de ça c'est la meilleure vente de 2014.

Si les critiques et les ministres n'ont retenu que les "Sans-dents" ce livre est quand même un témoignage sur les coulisses du pouvoir vues par une femme ordinaire qui n'a jamais voulu de ce destin mais a su s'adapter sans se renier, notamment sa participation active dans diverses associations, les médias ont retenu le Rottweiler ce qu'elle est aussi mais n'ont pas retenu la femme.

Ce livre comblera le voyeur qui est en chacun de nous et qui n'en a pas eu assez avec les couvertures de "Closer" et Cie, c'est, à ma connaissance le premier livre qui décrit de l'interireur l'intimité d'un Président de la République et la complexité de la fonction, la France n'est plus une monarchie mais le protocole est assez codifié et malheur à qui n'est pas d'accord. Là où je rejoins les critiques c'est que par moment le livre est trop intime certes c'est un bilan qu'elle fait de sa vie, surtout de sa relation avec François Hollande qui est présenté sur toutes se facettes, mais comme elle avait l'intention de le publier elle aurait pu le retravailler pour en faire un temoignage plus objectif, ici on est clairement dans un journal intime et la plaie n'est pas encore fermée.

en grattant un peu....

7 étoiles

Critique de Clubber14 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 39 ans) - 2 octobre 2014

je ne vais pas faire de redites de tout ce qui a été parfait écrit par les autres critiques.
J'ai plongé dans ce livre complètement par hasard, il était hors de question de l'acheter et quand je l'ai reçu en format électronique et que j'ai lu les premières pages, je n'ai pas pu m'arrêter. Probablement un peu de voyeurisme car il y a de nombreuses reprises des dialogues entre Valérie et François Hollande. Le lecteur peut ainsi découvrir comment se passe la vie à l'Elysée. Ce que l'on découvre vraiment dans ce bouquin c'est le caractère fourbe, menteur, vaniteux, égoïste de notre président normal. En plus de son incompétence à gérer le pays, nous découvrons un homme vraiment odieux, qui ne veut la lumière que sur lui, qui ment en permanence (un homme politique en somme) et qui est à des années lumières des réelles préoccupations des Français. Un président devrait-il avoir le temps d'envoyer des centaines de SMS par jour à sa femme? Un quelconque salarié n'a pas le temps de faire cela.... N'a-t-il pas d'autres chats à fouetter en ces temps de crise?

Alors oui ce livre est écrit par une femme blessée qui souhaite se venger et qui n'en retire pas que des lauriers. Mais néanmoins, j'ai senti une réelle sincérité sur ses sentiments et la manière dont elle a vécu son court séjour à l'Elysée.

Personnellement, ce que je trouve le plus grave dans ce livre, c'est la manière dont elle nous décrit Hollande : un menteur invétéré, infidèle, girouette (comme il l'est avec sa gestion du pays), égocentrique, jaloux de son ex-femme Ségolène Royal. Si ce sont des traits de caractère dont tout un chacun pouvait s'attendre, les voir dans sa vie personnelle renforce l'idée que vraiment les presque 3 prochaines années vont être très très longues....

Un témoignage émouvant

8 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 64 ans) - 27 septembre 2014

Je viens tout juste de terminer le livre de Valérie Trierweiller et j'ai bien aimé finalement. Pas le début qui me semble moins intéressant mais plutôt vers la fin où elle raconte ses expériences dans l'humanitaire et les rencontres qu'elle y a faites. Mon impression suite à cette lecture est celle d'une femme profondément blessée qui a eu du mal à se remettre de cette séparation mais à aucun moment, je n'ai senti une volonté de dénigrement ou de vengeance pure de sa part mais suis-je assez neutre pour me faire une idée bien objective car la solidarité féminine ressort en force devant tant de souffrances surtout lorsqu'on a vécu des situations similaires.

Je suis heureuse d'avoir lu ce témoignage et de ne pas l'avoir rejeté du revers de la main comme beaucoup l'ont fait. J'ai beaucoup appris sur les rouages du système gouvernemental français. Pour ce qui est de François Hollande, je peux difficilement le juger, n'ayant eu droit qu'à un côté de la médaille. Il apparaît souvent comme un être avide de pouvoir et soignant son image à outrance. De plus, étant issu d'un milieu bourgeois et n'ayant jamais manqué de rien, l'incompréhension entre les deux amants ne pouvait que s'installer puisque Valérie T. provient d'une famille modeste ce qui la rend d'autant plus sympathique à mes yeux.

À chacun de le lire et de se faire sa propre idée mais pour ma part, mon impression finale est positive.

Un livre qui fera date !

10 étoiles

Critique de Prince jean (PARIS, Inscrit le 10 février 2006, 45 ans) - 23 septembre 2014

J'ai lu ce magnifique livre, plein d'amour et d'interet historique, une analyse politique fine, doté d'un sens aigu du sens de l'à propos.

Nous sérieusement, ce bouquin, par lequel le scandal arrive, est le dernier avatar de la société de la transparence et de la liberation de la femme.
C'est la societé qu'on voulu les 'bien-pensants' , une société sans règle, sans retenue , où seule l'expression de son individualité compte, une societé de la consommation, du digéré avant même d'avoir ete avalé, une societé sans foi, sans raison, obsédée par l'égalitarisme et le renversement des valeurs.

Narcissisme au féminin...

3 étoiles

Critique de Lecassin (Saint Médard en Jalles, Inscrit le 2 mars 2012, 63 ans) - 17 septembre 2014

Bien que très intéressé par la politique en général et par les différentes voies qu’utilisent nos dirigeants pour conquérir le pouvoir, voilà un livre que je n’avais nullement l’intention de lire, et encore moins d’acheter, tant le personnage de son auteur me faisait horreur… ainsi que « moi, président… »

Il a fallu qu’on m’en donne un exemplaire à feuilleter pour que l’envie me prenne de le lire…
C’est chose faite… et là il faut bien le dire, on est bien loin de la Politique. On découvre banalement une femme amoureuse d’un goujat, et le mot n’est pas trop fort ; de même qu’on découvre une femme complétement perdue dans un milieu qui n’est pas le sien, cherchant à exister en s’attribuant la paternité de toutes sortes de décisions présidentielles discutables ou discutées. Ajoutons à cela un côté Pythie de Delphes quant aux prédictions sur d’éventuelles conséquences fâcheuses à attendre des saillies (pardon, je suis incorrigible : je n’ai pas pu m’en empêcher…) du Président.

Bien sûr, on dira (on dit déjà) que l’auteur de ce brûlot de rentrée en rajoute un peu, et que ses propos ne sont pas vérifiables. Certes. Mais il ne faudrait pas tomber comme certains le font dans un procès en illégitimité vis-à-vis de V. Trierweiler ; procès qui consisterait à lui refuser le droit de décrire une expérience pour le moins singulière.
Loin de moi ce genre d’attitude. Il n’en reste pas moins que voilà un bouquin bien faible du point de vue du style. On a beau être journaliste, le style reste le style et on se demande un peu ce que la dame pouvait bien écrire dans ses chroniques littéraires dans Paris-Match…
Quant à l’éditeur, on pourrait lui demander si le livre a été relu : nombreuses fautes d’orthographe, et pire, de grammaire… accords fantaisistes, conjugaisons approximatives… Bref, c’est très moyen… Et je viens d’entendre à la radio que la vente s’élève à ce jour (17/09/2014) à 310 000 exemplaires… Comme quoi…

Vulgaire pour un président... & règlement de comptes !!

2 étoiles

Critique de Mario-san (, Inscrit le 5 juillet 2014, 40 ans) - 16 septembre 2014

Je ne comprends pas que cette femme soit resté avec "un tel monstre". Vraisemblablement, la place devait être bonne malgré tout. Et que l'on ne parle pas d'emprise, elle n'a rien d'une victime (ce n'est pas une femme menacée de mort par un conjoint violent). Elle est diplômée, journaliste donc elle avait largement le moyen d'être autonome et de le quitter. Son livre sent très mauvais la vengeance et l'appât du gain. Bref ses motivations sont moches et je me demande si cette dame "si fragile et sensible" a eu la moindre compassion pour Ségolène Royale..

Un couple désuni, une femme trahie et qui "balance" sur son amant un président qui se voulait normal ! Donc, des révélations "normales" pour cette situation, mais c'est au plus haut de l'Etat avec, circonstances aggravantes, des mots qui auraient été dit (les"sans dents") qui, s'ils sont vrais, démontreraient toute l'hypocrisie d'un homme élu avec une étiquette de "gentil" et "d’irréprochable", puisque de gauche. En somme, un déballage nauséabond !!

Les félins... Moi, je préfère mon chat

8 étoiles

Critique de Noir de Polars (PARIS, Inscrit le 28 mai 2011, 51 ans) - 11 septembre 2014

Ouvrir un livre par qui le scandale arrive est toujours assez grisant. Tu t’y plonges, tu te repais de putréfaction politico-amoureuse, tu te confirmes dans l’idée que ces gens-là, monsieur, n’ont vraiment pas les mêmes préoccupations que toi, décidément.
Quelle destinée ce bouquin ? Certains l’ont traité de « torchon », d’autres ont minaudé, modestes, devant les caméras pour éclater de rire sitôt l’objectif éteint, chacun s’est en fait plongé avec délice dans ce bouillon où la jalousie a joué le maître-rôle. Livre de l’année, sans aucun doute, grand classique certes non.
En fait, il est plutôt bien écrit, ce livre, et l’intrigue (mais oui, l’intrigue !) se suit avec un plaisir bien voyeuriste, hors un certain énervement dû à un désordre chronologique.
Que le Président ne soit pas le gentil qu’il s’attache à faire paraître n’est guère étonnant : on n’occupe pas ce poste-là sans avoir aiguisé ses couteaux et tailladé avec, sinon délectation, du moins conscience, la chair fraîche.
Par contre, Valérie Trierweiler dans le rôle de la pieuse, aimante, victime, c’est un peu gros…. Je profite, je profite, et si tu me jettes, je mords.

Une femme courageuse ou égoïste ?

6 étoiles

Critique de Fredericpaul (Chereng, Inscrit le 19 mai 2013, 58 ans) - 10 septembre 2014

Ce livre est avant tout le livre d'une rupture amoureuse.
Qui aime et a été aimé comprendra la souffrance qui fut celle de Valérie Trierweiler. Il y eut certes la trahison et l'humiliation de sa révélation mais tout autant l'éloignement qui l'avait précédé. Tout ces silences, cette indifférence, ces mensonges petits et grands.
Ce qui est troublant dans ce livre c'est le comportement presque caricatural de la femme : jalouse, excessive, passionnée et celle du compagnon : sentimentalement taiseux, lâche, fuyant….
C'est dans fond une histoire passionnelle "ordinaire" vécu par des individus placés dans une situation hors norme. Ca aurait pu faire un bon Simenon…..
Reste la politique : le moment pour la sortie de ce livre est le bon pour la femme et la plus mauvais pour l'homme. On peut comprendre le plaisir de l'une et la consternation de l'autre.
Valérie Trierweiler est-elle courageuse ou égoïste ? Pour ma part, je crois qu'elle est les deux à la fois.
Je pense par ailleurs que de nombreux journalistes ont évoqué ce livre sans l'avoir vraiment lu.

Forums: Merci pour ce moment

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Merci pour ce moment".