Rock'n'roll Voyage
de Vince Maribor

critiqué par Mauritius, le 4 septembre 2014
( - 37 ans)


La note:  étoiles
Entre roman rock'n'roll et road novel
Fin 1967. Dans des clubs où il joue de la pop music, Kriss rencontre Izzou. Une troublante « reine d'Abyssinie. » Tous deux s'ennuient en France et décident de prendre la route.
Le voyage géographique, suite logique des pérégrinations intérieures. C'est dans l'air du temps...

Ils exportent leur musique aux confins du Sahara.
Chemin faisant, toute une galerie de portraits picaresques s'enrichit d'une faune pittoresque évoluant autour de la musique et de ses à-côtés. Musicos déjantés et routards déglingués, esthètes vagabonds et artistes rebelles, tenanciers atypiques et voyageurs excentriques.

Mêlés malgré eux à un traquenard politique, ils doivent revenir en France. Début mai 1968. Pour entrer dans une nouvelle danse... Qui finira dans un dancing de la côte où ils se produisent tout l'été. Avant que Nickie la « châtelaine » délurée resurgisse du passé de Kriss. Pour rebattre les cartes au moment où Izzou se lasse de la vie de bohème.

Ce roman rock'n'roll flirte avec le road novel africain « à la Kérouac. »
« Parce qu' il ne suffit pas de porter un blouson en cuir, de jouer de la guitare électrique et de fumer de l'herbe pour être rock'n'roll. Il faut avoir en soi assez de rage pour vouloir changer le monde. Entraîner son entourage dans ses folies. Cravacher ses chimères et ne jamais renoncer à les mener au-delà de la raison. »
Telle est du moins la profession de foi de l'auteur.