L'Allier, rivière à plumes
de Fabrice Cahez

critiqué par Fanou03, le 3 septembre 2014
(* - 42 ans)


La note:  étoiles
Les oiseaux, le photographe et la rivière
La rivière Allier, affluent majeur de la Loire, est un cours d’eau relativement peu aménagé et s’avère donc être une halte privilégiée pour de nombreux oiseaux migrateurs. « L’Allier, rivière à plumes » est un magnifique ouvrage qui permet justement de découvrir et d’admirer la richesse de l’avifaune de cette rivière, prisée par les ornithologues.

Structuré en une quinzaine de courtes séquences thématiques, le livre suit le rythme des saisons et propose une sélection des clichés que l’auteur a réalisés au cours de quatre campagnes annuelles d’affûts le long de la rivière. La vie intime des habitants à plumes (et à poils !) de la rivière nous est ainsi révélée, par petites touches impressionnistes.

Les textes qui introduisent chaque séquence, pleins d’humour, de jeux de mot ou de poésie, révèlent (on n’en attendait pas moins !) une fort belle plume de la part de Fabien Cahez. L’auteur en profite pour tisser un fil narratif, l’histoire d’une rencontre, celle d’un photographe naturaliste aux yeux d’enfant, d’une rivière et de la faune qui la fréquente. Ces récits bucoliques, faisant écho aux photographies, renforcent la cohérence de l’ouvrage et lui donnent une dimension supplémentaire.

L’auteur ne délivre pratiquement pas d’informations sur la biologie des espèces observées : l’accent est mis avant tout sur l’esthétisme des oiseaux et la poésie qui se dégage du petit monde de la rivière. On ressent ainsi la douceur des petits matins près de l’eau, le mystère du crépuscule, les couleurs chatoyantes des guêpiers ou le vol altier du balbuzard pêcheur...

Je ferai part quand même de deux (toutes petites) remarques : tout d’abord l’absence d’une carte générale situant la rivière Allier, et un passage sur le cormoran (sujet polémique) un peu simplificateur à mon goût.

Mis à part ces petits bémols, le livre est une réussite. Il offre, pour les amoureux de la nature, un regard contemplatif et émerveillé sur l’environnement préservé de la rivière Allier.