Bleu : La dernière cible
de Patrick Bousquet

critiqué par Page , le 23 février 2017
(Rennes - 29 ans)


La note:  étoiles
Le Tigre dans le viseur
La série de romans "Bleu" a débuté en 1999 aux éditions Serpenoise de Metz et, ces dernières ayant disparu, il est heureux que l’éditeur normand OREP réédite les divers tomes. Le général Mangin était présent dans "Bleu le piège de Douaumont", c’est un des très rares officiers supérieurs rencontré dans la production contemporaine de romans historiques pour enfants. L’ouvrage "La dernière cible" met en scène d’autres personnages historiques à savoir le Président de la République Raymond Poincaré, le Président du Conseil Georges Clemenceau et les militaires Pétain, Joffre, Foch et Pershing. Tous se retrouvent sur la place de la République à Metz le 8 décembre 1918 pour fêter le retour à la France de l’Alsace-Lorraine. Lequel risque d’être victime d’un attentat ?

Le récit nous avait dévoilé que sergent-infirmier Jules Besson et son labrador Bleu se trouvaient dans la grande ville lorraine depuis le 19 novembre. Il rencontrait ce jour-là le capitaine Lacoste des services secrets qui se faisait passer pour un civil nommé Chapelain et quelques jours plus tard c’était le colonel Bouvier un des chefs du Contre-espionnage que les deux héros croisaient.

Les méchants dans la série "Bleu" sont plutôt les militaires français qui ont fait du zèle ou des activités dans l’ombre dans cette guerre. Ce sont deux nettoyeurs de tranchée (avec "Bleu le silence des armes" et "Bleu la nuit du Vengeur"), un tireur d’élite "(Bleu la dernière cible"), un membre des services de renseignements ("Bleu le piège de Douaumont" et "Bleu fer de lance").