Les intellectuels faussaires : Le triomphe médiatique des experts en mensonge de Pascal Boniface

Les intellectuels faussaires : Le triomphe médiatique des experts en mensonge de Pascal Boniface

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Som Lang, le 10 août 2014 (Ecrouves, Inscrit le 28 octobre 2011, 45 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 059ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 1 825 

Une analyse pertinente sur la place des intellectuels en France

Pascal Boniface nous met en garde contre notre propension à admirer "béatement " l'intellectuel français, et nous encourage à faire preuve de ce bon sens (qui parait pourtant évident) et de ne pas tout accepter comme vérité absolue.

Dans la première partie, il décortique ce mécanisme implacable où les médias prennent toute leur place.

On peut dresser 4 axes principaux :

- La starisation bien française de l'intellectuel qui nous immobilise dans une "adoration" béate, nous intimide et nous retient de penser par nous-même

- La tyrannie de la morale prêt-à-consommer : " les bons sentiments ne font pas forcément une bonne politique " dit-il très justement.

- La culpabilisation du penser-différent. Ainsi P.Boniface souligne cette forme de censure qui consiste à empêcher tout dialogue en accusant le contradicteur des pires tares :
Critique de la politique étrangère d'Israël = antisémitisme,
Lire Tariq Ramadan = être intégriste-musulman

- Invention par ces intellectuels de nouveau mot "insidieux": par exemple : islamo-fascisme. Accolant ainsi "Islam et Fascisme" , ils induisent l'idée que l'Islam est "forcément" intégriste, voire fasciste. Il y a déjà, derrière cela un parti-pris, une prise de position..

Dans la seconde partie, l'auteur dresse le portrait de quelques intellectuels français qu'il considère comme malhonnêtes. il s'avère que ce sont effectivement les plus médiatiques..

Caroline Fourest,
A.Adler,
..
Et sa majesté à la chemise blanche immaculée.. Bernard Henri Lévy. Celui-ci n'hésite pas à user du mensonge et de la mise en scène de soi. Ce serait risible, si ce n'était pas aussi dramatique : Libye..

Précisons que Pascal Boniface donne ses sources, cite des livres, remet les choses dans leur contexte.. Bref, il fait un vrai travail d'intellectuel.. honnête.

Le livre crie avec force de ne pas se laisser duper, de s'informer soi-même à différentes sources et de ne pas laisser les autres penser à sa place..

" C'est évident !" pensez-vous. Pas si sûr..
A lire donc, ne serait-ce que pour ça.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les intellectuels faussaires [Texte imprimé], le triomphe médiatique des experts en mensonge Pascal Boniface
    de Boniface, Pascal
    J.-C. Gawsewitch / Coups de gueule (Paris)
    ISBN : 9782350132778 ; EUR 20,20 ; 20/05/2011 ; 272 p. ; Relié
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Vrai sujet, démarche douteuse

5 étoiles

Critique de Falgo (Lauris, Inscrit(e) le 30 mai 2008, 79 ans) - 28 août 2014

Pascal Boniface reprend à son compte le vieux débat sur la place des intellectuels français dans la politique. Rappelant à juste raison qu'il s'agit d'une discussion bien française dont le premier exemple est probablement Voltaire, suivi par de nombreux autres (Hugo, Zola, etc.), Boniface éclaire le thème en opposant la figure de l'intellectuel attelé à la raison et à l'honnêteté (telle que défendu par Julien Benda dans 'La trahison des clercs', voir sur ce site) et celle de l'engagé politique exemplifié par Sartre. Opposition qu'il résume dans l'aphorisme (p.23):"...il vaut mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Benda".
Ceci posé, il actualise le problème par l'introduction de la présente prédominance des médias dans la formation de l'opinion publique et, conséquemment, du jeu imposé par ceux-ci à qui veut y être et y rester présent. Or, dit Boniface, les médias - et le public? - ont une préférence pour la position morale. Ceci conduit toutes sortes d'intellectuels à pratiquer ce jeu et à défendre des positions morales "faciles" aux dépens d'analyses plus fouillées et porteuses de sens plus compliqués. Boniface concrétise toute cette première approche sur diverses présentations de l'Islam, du conflit israélo-palestinien et des politiques israéliennes.
Il laisse alors penser que, pour des raisons de présence dans les médias, de nombreuses présentations des problèmes sont volontairement faussées par des intellectuels 'faussaires". Et cela introduit la deuxième partie du livre consacrée à des portraits de certains de ces intellectuels.
Et c'est là que se pose, à mon avis, un problème de méthode et de rédaction du livre. Boniface procède en partie par une sorte d'accusation globale de chaque intervenant et en partie par le démontage d'une intervention par la présentation de faits contradictoires. Du coup, le lecteur ne sait pas trop sur quel pied danser. L'opinion de Boniface est-elle celle d'un homme vis à vis de ses ennemis - ou du moins de ses opposants - ou celle d'un intellectuel attaché à redresser la vérité situation par situation? Il est vrai que cette deuxième solution demanderait un énorme ouvrage, que n'est pas celui-ci. Il me semble donc que livre de Boniface, pamphlétaire, manque largement son but et ne donne pas vraiment à son lecteur, souvent ignorant du fond des choses, les clefs nécessaires.

Forums: Les intellectuels faussaires : Le triomphe médiatique des experts en mensonge