Châtiments
de Val McDermid

critiqué par Darkvador, le 17 juillet 2014
(Falck - 52 ans)


La note:  étoiles
la fin d'un duo?
Voila donc ce "châtiments" 7e roman de Tony Hill et Jordan Carol et son équipe. Pour ceux qui connaissent on ne les présente plus. Pour les autres Tony Hill profiler impuissant, Carol Jordan inspectrice alcoolique à ses heures. Une équipe composée également d'une lesbienne, d'une Hacker parano et d'un hétéro amoureux de la lesbienne. tout ce petit monde lutte avec une efficacité remarquable contre les tueurs en série. donc ce 7e volet de leurs aventures va les mettre à mal pour de bon. Jacko Vance leur ennemi juré s'est échappé de prison et il va se venger. Dans le même temps toute l'équipe traque un autre tueur en série tueur de prostitués. Troublant , palpitant de bout en bout et surtout très sombre ce nouveau roman de Mc Dermid va casser toute les ficelles du genre; L'équipe de Jordan va être dissoute, Tony Hill et Jordan vont voir leurs rapports devenir quasi inexistants (à cause de Vance). Plus rien après cette affaire ne sera pareil. Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler la trame du livre. Sachez que ce roman est quand même moins sophistiqué que ce à quoi val Mc Dermid nous a habitués. On ne retrouve ni la profondeur psychologique de "fièvre" ni l'engrenage sophistiqué de "sous les mains sanglantes". Au détriments de la qualités des enquêtes , Mc Dermid privilégie les rapports humains, la vie privés des enquêteurs. J'avoue que malgré ces réserves j'ai lu le roman d'une traite. J'attends avec impatience le 8e volet de leurs aventures.