Le Convoi des Mères
de Rolande Causse, Gilles Rapaport (Dessin)

critiqué par Page , le 22 février 2016
(Rennes - 29 ans)


La note:  étoiles
Après le Vel d'hiv, Beaune-la-Rolande ou Pithiviers
Voilà un titre essentiellement porté par l'iconographie faite de dessins de Gilles Rapaport et de parties de documents dont on a fait un agrandissement. Le niveau de dessin est variable mais toujours en lien avec ce que pourrait produire un jeune de six à douze ans plus ou moins doué pour le dessin ; par contre le choix des couleurs relève d'une composition savante visant à faire percevoir l'atmosphère morbide de l'univers décrit.

Il s'agit de donner une image de ce que pouvait être la vie dans les camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers (situés dans le Loiret, non loin d'Orléans) pour les enfants raflés en juillet 1942 et emmené dans un premier temps au Vel d'hiv. Ils furent successivement séparés de leur père et de leur mère pour en fin de course tous partir vers les camps de concentration de l'Allemagne nazie situés dans l'Europe de l'est.

Le texte est peu abondant, il s'appuie sur le témoignage d'une villageoise habitant près d'un des deux camps en question et ce qu'on sait du séjour de trois enfants Renée Goldman, Alexandre Lew et Aline Korenbajzer âgés de trois à six ans. Le Centre d'étude et de recherche sur les camps d'internement du Loiret (CERCIL) a publié cet ouvrage destiné en priorité à des lecteurs de dix à douze ans. "Je m'appelle Isaac et j'ai été un enfant caché" a été également été édité par le CERCIL, les parents du narrateur ont été longtemps internés au camp de Pithiviers.