Dernière donne de Jean-Michel Guenassia

Dernière donne de Jean-Michel Guenassia

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sundernono, le 30 juin 2014 (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 36 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 2 111 

Premier roman de Jean-Michel Guenassia

En 1986 paraissait aux éditions Liana Levi Pour cent millions, le premier roman de Jean-Michel Guenassia, couronné par le prix Michel Lebrun, distinction notoire concernant le genre policier. S’ensuivit un vide d’une vingtaine d’années et l’arrivée dans nos librairies du Club des incorrigibles optimistes, Prix Goncourt 2009 des lycéens. Un roman touchant qui m’a énormément plu.
Sans doute motivées par les succès rencontrés par ce roman et son successeur, La vie rêvée d’ Ernesto G., les éditions le Livre de Poche ont décidé de faire reparaître ce premier roman policier. Alors bonne ou mauvaise idée ?

Cette histoire est celle de deux hommes. Baptiste Dupré, vingt-neuf ans, brillant avocat, marié avec un penchant pour le jeu mais pas n’importe lequel : le poker.
« Issu d’un milieu modeste, les cartes lui payèrent ses études supérieures. A la faculté de droit, sa réputation attirait une foule de naïfs à ses parties de poker. Des fils de riches, des fils de pauvres, des joueurs aux abois, des boursiers, des retraités, des apprentis voyous et même des ménagères. Sans aucune ségrégation de couleur, de nationalité ou de milieu social, Baptiste Dupré les plumait avec régularité et indifférence». Avec la rencontre de sa femme s’adoucit cette face du joueur dans l’âme jusqu’à son arrivée dans un nouveau cercle de jeu où la donne va changer.
Intervient alors un certain Moreno, ami fidèle de Pierre Delauney, notre second protagoniste, victime d’une machination et enfermé à tort à Fleury-Mérogis…

Guenassia pose petit à petit les pierres de son édifice, les personnages centraux, leurs caractères, habitudes, mentalités, le tout avec beaucoup de psychologie. Les fondements installés l’auteur nous mène subtilement par le bout du nez jusqu’au moment de leur rencontre. En dire plus reviendrait à gâcher le récit. Disons que la plume de l’auteur est déjà élégante, l’écriture est fine et fluide et le roman se lit très facilement et avec plaisir. L’intrigue est bien nouée et Guenassia manie avec finesse le suspens nous menant en haleine.
Mon seul bémol se situe au niveau des dialogues, un peu trop simples et caricaturaux, surtout dans la deuxième partie du roman. Cependant Dernière donne n’en reste pas moins un bon roman policier, assez classique mais efficace.
A découvrir.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Dernière donne

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Dernière donne".