Les saisons du bonheur de Belva Plain

Les saisons du bonheur de Belva Plain
(The sight of the stars)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par AmaranthMimo, le 29 juin 2014 (Inscrite le 25 mai 2013, 28 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 290ème position).
Visites : 1 684 

A la conquête de l'ouest... pour le meilleur et pour le pire

A l'attention des lecteurs de cette critique : je trouve que la quatrième de couverture a "gâché" ma lecture, je vous recommande donc de n'en lire que le début si vous n'avez pas lu l'ensemble du livre.

Quatrième de couverture :
1907. Adam a vingt ans. Il quitte son père, immigré juif allemand, sa belle-mère, et ses deux demi-frères pour tenter l'aventure vers l'Ouest, bien décidé à profiter de la croissance de l'Amérique. Si la famille offre une apparente harmonie, Adam cache une blessure qu'il ne peut oublier... À Chattahoochee, au Nouveau-Mexique, il grimpe rapidement les marches de la réussite et rencontre Emma, riche héritière. Ils forment un foyer uni, les affaires sont florissantes, la vie leur est douce.
Cependant, Adam connaîtra bientôt la pire des trahisons...

Critique personnelle :
Ce roman fait partie des romans offerts pour l'achat de 2 pocket pour l'été 2014, je ne m'attendais pas à un grand roman mais dans l'ensemble celui-ci m'a plu.
J'ai aimé le style dans lequel le roman est écrit ainsi que la description des Etats Unis du début du 20ème siècle. On y trouve ainsi l'évolution du pays allant de l'essor économique à la crise de 1929, tout en abordant le sujet des deux guerres mondiales.
Je me suis également attachée aux personnages du roman et je trouve que l'histoire est plutôt bien menée.
Comme je l'ai indiqué plus haut, la quatrième de couverture a perturbé ma lecture, puisqu'elle dévoile quasiment toute l'histoire... ce qui est bien dommage. En effet, pour moi la grande majorité du roman traite de la réussite du jeune Adam et de sa vie sentimentale. Tout est donc dit dans cette quatrième de couverture, ce qui a fait chuter ma note finale !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Tout près du coup de coeur...

8 étoiles

Critique de Alapage (, Inscrite le 7 février 2017, 46 ans) - 19 janvier 2018

Les saisons du bonheur aurait tout aussi bien pu porter le titre Les saisons de l'amour. Ce roman est empli de bonheur, de joie et d'amour, mais aussi d'épreuves que notre protagoniste devra surmonter au fil des ans.

Simon Arnring a eu trois garçons, dont Adam qui est issu d'une grossesse hors mariage à une époque où cela était vraiment mal vu. Il était le bâtard du village. Il aurait pu prendre le relais de l'épicerie familiale, mais Adam préfère voler de ses propres ailes. Il décide donc de partir vers l'Ouest et de s'arrêter à Chattahoochee, le temps de se trouver un travail pour ensuite poursuivre vers la Californie.

Dès son arrivée, lorsqu'il entre dans une boutique pour s'acheter une chemise, il fait la rencontre de Sabine, propriétaire de ladite boutique. Elle est d'un caractère flamboyant. N'empêche qu'en peu de temps, Adam réussit à la convaincre de l'engager, et tout cela devant la nièce de Sabine. Au fil des ans, Adam réussit à progresser au sein de l'entreprise, mais aussi dans le cœur d'Emma. Il finira par convaincre Sabine qu'il aime sa nièce et qu'il prendra soin d'elle.

Mais voilà que Jonathan, le frère d'Adam, part à la guerre avant même d'avoir pu épouser Blanche et meurt sur le champ de bataille. Entre-temps, Léo en veut toujours autant à la terre entière et plus particulièrement à Adam. De son côté, Adam vit le parfait bonheur. Il est marié à la femme de sa vie, il réussit particulièrement dans son travail et il a de jolis enfants en santé. De quoi éveiller la jalousie de Blanche et Léo... mais connaît-on vraiment les gens et leurs pensées?

Extrait : C'est lorsqu'on est confronté à la réalité de l'Autre dans ses petites exigences qu'on découvre à quel point il est difficile de cerner celles et ceux qui vivent à nos côtés sous la lumière du soleil et le regard des étoiles...

Je viens de découvrir une plume douce, fluide et simple. Belva Plain avait un talent unique pour écrire tout en délicatesse et réussir à faire passer les émotions par le biais des mots. Nous sommes loin de la mièvrerie que l'on retrouve trop souvent au sein des romances, ici tout est écrit avec réalisme.

Ce n'est pas un roman avec de grands rebondissements ou de grands drames à nous faire frémir. L'auteure nous raconte plutôt la vie d'un homme ordinaire qui a réussi à faire sa marque en étant intègre, loyal et amoureux. Les personnages de ce récit m'ont touchée, m'ont aussi faire sourire à l'occasion et je m'y suis attachée. Emma est une féministe engagée, simple et surtout ayant un grand cœur. Il y a un tel degré de tolérance envers autrui émanant de ce personnage. Et c'est tout le contraire avec cette Blanche qui vient semer la pagaille. Vraiment Belva Plain nous a concocté de bien beaux personnages.

L'auteure fait également évoluer ses personnages en les rattachant à leur époque et aux grands événements qui ont secoué tant les États-Unis que la planète. Que ce soit les deux grandes Guerres mondiales ou la Grande Dépression, nous ressentons leurs effets sur l'intrigue et les personnages. Le tout sans alourdir le récit malgré que cette période fut immensément sombre.

Définitivement, Les saisons du bonheur m'a touchée, mais il manquait un petit quelque chose pour en faire un coup de cœur.

Forums: Les saisons du bonheur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les saisons du bonheur".