Sybil, la fée cartable, tome 5: La danse du dragon
de Michel Rodrigue (Scénario), Antonello Dalena (Dessin), Manuela Razzi (Dessin)

critiqué par JulesRomans, le 4 juillet 2014
(Nantes - 61 ans)


La note:  étoiles
Sybil joue cartes sur table
"Sybil la fée cartable" est une BD qui nous transporte dans un univers de personnages de contes de fées ou de mythologie relookés façon dessin animé à la Walt Disney en alternance avec l'univers en particulier de l'école primaire d'aujourd'hui.

Sortilèges, enlèvements, combats titanesques rythment le récit; le scénario est un peu dans l'esprit de certains dessins animés japonais où l'on passe très rapidement et alternativement d'un monde réel relativement paisible à un un univers surnaturel plein de dangers.

Les rivalités amoureuses entre l'héroïne Nina et Lorie sont orientées vers les effets de la concurrence que se font la fée Sybil (qui a élu domicile dans le cartable de Nina) et la magicienne Amanite qui protège Lorie, la rivale de Sybil. On notera que la méchante Lorie est blonde et que la gentille Nina est représentée avec des cheveux violets qui suggèreraient plutôt qu'elles est brune, voilà qui va à l'encontre de nombre de représentations traditionnelles. Il va sans dire, mais mieux en le disant, que cette BD séduira essentiellement un lectorat de filles.