Central Park
de Guillaume Musso

critiqué par Monde imaginaire, le 16 juin 2014
(Bourg La Reine - 46 ans)


La note:  étoiles
Très addictif mais un dénouement bancal
Quoi ??? Pas de critique sur le dernier Musso ???
Allez, hop je me lance !
Alors, ça raconte quoi :

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière… Pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.
New York, huit heures du matin. Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible ? Et pourtant...
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

Mon avis :

Lu, ou plutôt avalé en 2 jours, ce roman a l’immense mérite d’être extrêmement addictif. Un vrai jeu de pistes.
Si vous le commencez, prévoyez une plage horaire large parce que chaque chapitre en entraîne un autre.
Pas de temps morts les gars, on n’est pas là pour rigoler.
L’histoire est palpitante et le style de Musso, sans être renversant (on ne lit pas du Victor Hugo !) est toujours très agréable.
Le personnage d’Alice est attachant, un savant mélange de force et de fragilité, ce qu’elle a vécu est vraiment effroyable …
Mais, pour être honnête, j’ai trouvé que la fin était décevante (le genre de fin qui vous fait vous exclamer « mais de qui se moque-t-on ? »). Je m’attendais à toute autre chose. Le virage à 360° est tel que je n’ai pas ressenti l’émotion escomptée.
Pour conclure je vous dirai que les 3/4 du livre sont vraiment agréables et tiennent en haleine. Si vous voulez passer un bon moment et oublier tout ce qui vous entoure, foncez !
Un livre surprenant. 8 étoiles

Que dire du livre de Guillaume Musso ? Tant de choses !
Tout d'abord, il faut savoir que j'adore lire depuis que je suis petite, même si maintenant j'ai 13 ans. C'est l'une de mes passions, je peux passer toute ma vie à lire surtout des romans du style Musso. Central Park a été une découverte pour moi, avant je ne connaissais pas cet auteur, ou alors j'avais déjà entendu parler de lui vaguement. C'est ma mère en me proposant ce livre qui m'a fait découvrir cet univers (Merci maman).

J'ai lu Central Park en peu de temps, je l'avoue. L'histoire est délirante, pleines de rebondissements, on se demande tout le long qui est le coupable de tout ça. Mais la fin laisse vraiment à désirer, c'est le style de fin à dire "Et je me réveille, me rendant compte que ce n'était qu'un rêve." L'histoire ne peut PAS se finir comme ça c'est tellement cruel ! Au début j'ai cru que c'était un blague, que la suite allait apparaître comme par magie, mais non. Rien. Nada. Niet. Plus aucun signe. Rien. Nada. Niet.
On ne sait rien après ! Alice et Gabrielle sont-ils en couple ? Et aussi Alice, sa maladie, va-t-elle prendre le dessus ? Et aussi, va-t-elle finalement fonder une famille ? On en sait rien, on ne va jamais le savoir. La fin a été comme une douche froide, comme un virage à 360°, comme si vous allez voir quelqu'un et qu'on vous vire de chez lui. On se sent frustré, et on ne sait pas vraiment comment réagir. Personnellement c'est ce que j'ai ressenti, de la frustration, une énorme frustration.
Bref si je devais résumer tout ça je dirais que :
l'histoire est vraiment passionnante et on est aspiré à l'intérieur directement MAIIIIIIS la fin laisse vraiment un gros blanc ce qui est vraiment dommage.

Fanny.lcm - - 13 ans - 5 février 2019


Attachant 10 étoiles

Oui attachant et c'est bien le cas de le dire vu que nos deux héros se réveillent menottés l'un à l'autre. J'ai pu constater dans les critiques que certains n'avaient pas aimé la fin personnellement je l'ai trouvé bien amenée et saisissante car ensuite tout s'imbrique dans notre tête pour une compréhension totale.

J'ai aimé ce livre qui traite en fait un sujet sensible mais chut je ne vais pas trop en dire laissons la surprise aux lecteurs aventureux !!

Evaetjean - Arvert - 39 ans - 18 septembre 2017


Une fin déplorable ! 3 étoiles

Tout simplement, je ne comprends pas l'engouement autour de ce livre. Bon, l'écriture est légère, et le début d'intrigue est intéressant. Pensez-vous ! Un couple menotté sur un banc, qui ne se souvient de rien. On vole de découvertes en découvertes sur leur identité. C'est sympa. Pas terrible, mais sympa. Mais...
MAIS, la fin est tout simplement minable. J'ai pas d'autres mots. C'est juste indigne d'un écrivain qui se veut original et maître du suspense. Un auteur connu, qui vend des millions de livres et qui pond une fin comme ça !? Impensable !
Sans rien trahir, c'est une fin du genre :"et puis je me réveille. Je suis dans mon lit. Toute cette histoire n'était donc qu'un rêve ?" ET hop, fin du livre. Sans intérêt !

Ne reste qu'une immense surprise (le reste on l'oublie bien vite) : Pourquoi ce succès du livre "Central Park" ?
A se dire que Souchon n'aurait pas dû chanter "foule sentimentale", mais "foule manipulable"... Mais je suis très sévère avec les lecteurs. Je présume que beaucoup ne lisent que pour l'été, et donc, se contentent du livre du moment, vendu à grands renforts de pub par la maison d'édition.
Je dois paraître encore méprisant à ceux qui ont aimé ce bouquin, et j'en demande pardon, mais vraiment, ce n'est pas mon intention. Juste de l'incompréhension, alors qu'il y a des livres dix fois mieux et dont les auteurs n'ont pas le millième de la reconnaissance de Musso. Déconcertant ! Horripilant ! Accablant !

A lire sur une plage, vite fait, entre deux baignades, mais pas plus...

Colt - - 46 ans - 4 janvier 2017


...Et un des meilleurs! 9 étoiles

Peu de temps après ma déception de l'Instant présent, je me suis lancée dans l'aventure de Central Park. J'ai été happée dès le premier chapitre et j'ai dévoré tous les autres jusqu'à la fin en moins d'un jour. Roman addictif et suspense haletant, un des meilleurs de Guillaume Musso selon moi!

Gabri - - 32 ans - 6 janvier 2016


J'aime! 8 étoiles

Un peu différent de ses autres romans mais très addictif!
On ne s'ennuie pas une seconde et la traque du meurtrier nous tient en haleine jusqu'au dénouement étonnant, certes, mais plausible .
Beaucoup de monde pense que les romans de Musso (et de Marc Lévy!) sont de la "sous-littérature", et bien moi pas. Tant qu'un livre a le pouvoir de me faire passer un bon moment, c'est tout ce que je lui demande. Si le livre m'instruit bien sûr c'est un plus! ;0))

Palmyre - - 57 ans - 28 novembre 2015


Original, haletant... 9 étoiles

Je n'avais pas imaginé un dénouement comme celui là .
C'est bien écrit, original et subtil.
On apprécie toujours l'imagination de cet auteur.
Je rejoins l'avis de Pascale Ew sur les trois dernières pages ..Un vrai poème.

Chapitre31 - TOULOUSE - 50 ans - 11 février 2015


Quelle imagination ! A lire pour découvrir l'univers "Musso" 9 étoiles

Je ne suis jamais déçue par cet auteur. L'histoire est originale, bien ficelée, avec une part de psychologie. Tout au long du livre, on va de surprises en surprises, avec suspense de nouvelles vérités viennent effacer les précédentes.
Les dernières pages, où beaucoup de choses sont éclaircies, sont époustouflantes. Quelle imagination !! Je vous conseille de le lire.

Cristina21 - - 45 ans - 13 décembre 2014


Suspense haletant 9 étoiles

J'ai envie de rajouter une critique uniquement pour faire remonter la cote car je trouve les critiques précédentes très sévères.
L’agent de police Alice se retrouve un matin menottée à un inconnu au milieu d’un bois, le chemisier plein de sang. Tout ce dont elle se souvient, c’est d’avoir passé la soirée à boire dans des bars parisiens avec ses amies. Elle découvre qu’elle se trouve à Central Park et que son compagnon d’infortune, Gabriel, est un pianiste de jazz hier soir encore à Dublin qui ne comprend pas plus qu’elle comment il a atterri là. Grâce à quelques indices, ils vont remonter une piste, en même temps qu’Alice se souvient des trois dernières années de sa vie parsemée de moments très douloureux.
En fait, le lecteur ne sait pas trop lequel des deux hommes auxquels Alice fait confiance (: Gabriel ou le seul policier en qui elle a confiance, Seymour) est en train de la trahir. Et on ne devine rien tant que le dénouement n'est pas expliqué.
J'ai beaucoup apprécié l'imagination de l'auteur et je n'ai pas été déçue par la fin. Je dirais même que les trois dernières pages sont un vrai poème !

Pascale Ew. - - 51 ans - 3 décembre 2014


Quand le conte "Alice..." et le mystique "Gabriel" se rencontrent 6 étoiles

C'est un roman inhabituel comme MUSSO en a l'habitude.
On s'y accroche au fil des pages à tel point qu'on veut savoir ... et la fin est tout-à-fait inattendue.

C'est un "roman" que je qualifierais de "fiction énorme" mais peut-être pas impossible !!!!!

Ce n'est pas le genre de roman d'amour habituel mais il y a de la tendresse et du sentiment qui compensent un peu la cruauté de certains passages.

La question que je me pose "est-ce possible ce genre d'aventure" mais j'ai la réponse dans les dernières lignes lorsque MUSSO "dévoile l'intrigue", dès lors on a tout compris !

Fin un peu baclée à mon goût.

Je donne donc *** pour le plaisir et bonheur de lecture.

C'est le 8ème de MUSSO que je lis.. mais c'est normal d'être de temps en temps un peu déçue même si on aime.

Je suis d'accord avec les critiques précédentes au sujet des petites citations au début de chaque chapitre... c'est une petite marque de distinction qui nous fait entrer en douceur dans la suite de l'histoire et nous empêche de poser le livre.

Le prénom de l'héroïne Alice et celui de son sauveur Gabriel
il fallait y penser !!!! Petit clin d'oeil , hasard ou voulu ???

Gilou - Belgique - 71 ans - 10 septembre 2014


Un magicien ringard 2 étoiles

Certes le roman est le lieu de tous les possibles et le romancier ne doit rien s’interdire. Mais à pousser un peu trop le bouchon et l’improbable se transforme en impossible. Tout est une question de dosage. Musso roi du suspense - n’est-il pas l’un des écrivains actuels le plus lu – n’est pas avec ce roman « Central Park » maître es subtilité : une intrigue à dormir debout, une qualité d’écriture médiocre, un suspense entretenu par des trucs maintes fois rabâchés, les trucs d’un magicien ringard.

Ravenbac - Reims - 53 ans - 15 août 2014


un bon Musso 8 étoiles

Un livre qu'on dévore! L'action est omniprésente, pas de temps mort. L'histoire fait saliver. Les personnages sont attachants, l'écriture, la narration est agréable. En plus j'ai adoré les petites citations d'auteurs avant chaque chapitre. Pendant tout le livre on va se demander comment ça va finir car le dénouement est introuvable. Comment Musso va-t-il s'en sortir pour expliquer l'inexplicable. C'est là que ça risque de faire grincer les dents pour certains. Pour ma part il s'en sort bien. La fin sans être géniale a le mérite d’être plausible, d’exister même si elle est un peu tirée par les cheveux. Elle va décevoir beaucoup de monde c'est certain mais également en satisfaire d'autres. Musso vu la somme de documentation qu'il s'est procuré sur le sujet fait que son dénouement malheureusement: ça existe.

Darkvador - Falck - 51 ans - 16 juillet 2014