Et soudain tout change de Gilles Legardinier

Et soudain tout change de Gilles Legardinier

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Jfp, le 8 juin 2014 (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 71 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 454ème position).
Visites : 3 059 

la vie rêvée de camille

Après les trentenaires ("Demain j’arrête !"), les sexagénaires ("Complètement cramé !"), Gilles Legardinier s’attaque au monde des adolescents avec "Et soudain tout change". Le point d’exclamation a disparu, et le titre lui-même signale une rupture de style et une gravité qui manquaient dans les deux précédents opus. Derrière l’humour, toujours présent, au travers des réparties cinglantes des divers protagonistes et des multiples facéties "bien de leur âge", perce une vision aiguë du monde d’aujourd’hui et des rapports entre les êtres. Enfin un auteur qui ose aborder cet âge, où tout est déjà pensé et ressenti mais encore non-dit, avec respect et tendresse, sans pathos ni sensiblerie. Certains fans de Legardinier seront peut-être déçus, en ne retrouvant pas le caractère déjanté, à la limite de la poésie burlesque, qui faisait le charme des deux précédents ouvrages, surtout le premier, mais on ne perd pas au change. On souhaite longue vie à la petite comédie humaine de Gilles Legardinier…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un peu plus "sentimental".

8 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 57 ans) - 27 mai 2017

Un peu plus sentimental mais sans pour cela tomber dans le style "à l'eau de rose".
J'ai beaucoup aimé, comme les autres romans de l'auteur, le propos est juste un peu plus grave parfois et on verse même une larme (cela m'a rappelé le décès d'une compagne de classe et de sa maman dans un accident de voiture). Mais j'aurais aimé avoir une adolescence comme celle-là, avec beaucoup d'amis qu'on garde pour le reste de sa vie...

Bibliothèque rose ?

3 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 59 ans) - 14 juillet 2016

J'adhère à la critique d'Ellane92. Les 100 premières pages donnent une certaine fraicheur. La voix de la narratrice - Camille, une adolescente - est gaie, lucide et pleine d'humour.
Mais peu à peu se dessine l'apparence d'un livre de la série rose où tout est un peu prévisible et sans grand éclat.
Voici donc ma première expérience avec Legardinier et je me demande si je ne vais pas en rester là avec cet auteur.

Au pays de Camille

4 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 43 ans) - 11 janvier 2016

"Au pays de Camille, comme dans tous les pays, on s'amuse, on pleure, on rit, ya pas d'méchant mais des maladies, et pour passer les moments difficiles, avoir des amis c'est très utile, un peu d'humour, un grain d'folie, c'est la vie de Camille !"
Cette parodie du générique d'un dessin animé pour enfant pourrait presque servir de résumé à ce livre de Legardinier, "Et soudain, tout change". Notre petite Camille donc, a presque 18 ans. En terminale, son grand challenge, et celui de ses copains et copines, et de passer, et réussir, le bac.
Si Camille a une bande de copains sympathiques, et toujours prêts à se soutenir mutuellement, elle est surtout très proche, d'aussi longtemps qu'elle s'en souvienne, de Léa. Elles partagent tout, même le béguin pour le même beau gosse du lycée : Alex ! Mais Léa, depuis quelques temps, se fatigue vite, s'essouffle vite... Pas de quoi s'inquiéter vraiment, mais il est temps pour elle de passer quelques examens médicaux...

Jusqu'à présent, pour moi, Gilles Legardinier, c'était une présence très régulière dans le métro, sur des affiches de couleur criarde et des titres étonnants comme "Ca peut pas rater" (il ne manque un "ne", là ?) "Complètement cramé !" ou "Demain j'arrête!" (plutôt rares, les signes de ponctuation dans des titres de livre, non ?), et surtout, un grand succès "populaire". J'entends par là que tout le monde en parle, beaucoup ont lu, et la majorité plébiscite. Bref, avec tout ça, je me suis dit que je n'allais probablement pas aimer, mais qu'avant ça, je voulais savoir ce qu'il se cachait dans ces livres... (non, je ne suis pas masochiste, mais soit je peux justifier du pourquoi je n'aime pas quelque chose, soit je me tais. Et comme je suis plutôt bavarde... !).
Sans surprise, j'ai trouvé les 100 premières pages plutôt désagréables, avec le mélange de petites phrases sentencieuses toutes les 3 lignes du genre "A toujours vouloir ressembler aux autres pour se sentir intégré, on finit par sacrifier beaucoup de soi.", des personnages "caricaturés" au maximum, et beaucoup de bavardage sans intérêt pour qui a passé le cap du lycée. Bon, c'était le temps de planter le décor. La suite est passée un peu mieux (j'étais moins agacée, quoi). C'est sur, ce n'est pas de la grande littérature, le petit côté sentencieux ne disparaît pas (du genre A toujours vouloir ressembler aux autres pour se sentir intégré, on finit par sacrifier beaucoup de soi., arg, je n'ai plus 15 ans !), les personnages sont toujours aussi caricaturaux (surtout Rossi, qui me sortait par les yeux), mais il y a quelques passages où j'ai souri et j'ai réussi à finir l'ouvrage sans trop souffrir. Bon, je ne pense pas que je remettrai mon nez dans un autre livre de cet auteur, mais "Et soudain, tout change" s'est au final révélé être un livre sans prise de tête, et qui défile vite. Ce n'est déjà pas si mal que ça !

On vit, on meurt, les gens pleurent, et après, ils se demandent ce qu'ils vont manger.

9 étoiles

Critique de Lindy (Toulouse, Inscrite le 28 mai 2006, 41 ans) - 20 novembre 2015

Je suis partagée… J'ai adoré certains passages, parce que c'est très drôle, il faut le dire. Bizarrement d'ailleurs, vu que le sujet de fond traité est assez triste. Il y a des chapitres entiers que j'ai adorés, notamment le chapitre sur l'orientation professionnelle assistée par ordinateur (chapitre 25), ou le passage du baby-sitting. Tout cela est assez visuel en fait et on se projette facilement dans ce petit groupe d'ados assez sympa. C'est étonnamment tout ce qui est autour de l'histoire majeure qui rend le roman agréable à lire. Les petites leçons de vie, la manière dont c'est amené. Un petit bijou. Le hic, c'est que j'ai trouvé ces ados parfois soit trop matures pour leur âge, soit complètement débiles. Cette époque est peut-être trop lointaine pour que je puisse m'y replonger... Et il y a un petit peu trop de "bons sentiments", ce avec quoi j'ai personnellement toujours un peu de mal.
Mais à lire sans hésiter, c'est facile, ça se mange sans fin. Même les remerciements sont sympa à lire.

Forums: Et soudain tout change

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Et soudain tout change".