Germaine Tillion, un long combat pour la paix de Janine Teisson

Germaine Tillion, un long combat pour la paix de Janine Teisson

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances , Enfants => 10-12 ans , Enfants => 12-15 ans

Critiqué par JulesRomans, le 26 juin 2014 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 62 ans)
La note : 10 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 032 

À chacun ses héros: Germaine Tillion ou Hélie de Saint Marc ?

"Germaine Tillion, un long combat pour la paix" est un livre qui raconte la vie d'une femme née en 1907 et décédée en 2008, qui a été de beaucoup de combats du camp progressiste: résistance au nazisme (elle est déportée et côtoie la nièce du général de Gaulle dans le même camp de concentration), égalité des femmes, droit à l'avortement, contrôle des naissances, protestation contre la torture appliquée par les militaires français, anticolonialisme, statut des objecteurs de conscience...

Les parties les plus intéressantes du livre touchent la question des conditions de vie et du statut en Algérie que Germaine Tillion découvre dès 1934 et où elle reste jusqu'en 1940 (en mission ethnologique) puis en 1955 où elle mène une enquête sociologique d'où il ressort qu'alors 80% des musulmans sont illettrés.

« Aidée par ceux qui pensent pouvoir encore transformer la situation par des solutions pacifiques, elle consacre l'année 1955 à la création des centres sociaux. Elle décide de lancer une attaque globale sur trois fronts: misère, maladie, absence d'éducation ». (page 66)

Il est bon de rappeler que le premier attentat à la bombe est le 10 août 1956 le fait de partisans de l'Algérie française et non du FLN, il a eu lieu à la casbah. On sait qu'en échange de l'arrêt de l'usage de la guillotine ou des exécutions sommaires contre ses militants, le FLN est prêt à arrêter les attentats. On sait moins, et les habitants du Pays de Montbéliard seront heureux de l'apprendre, qu'André Boulloche, alors directeur du cabinet du Président du conseil (équivalent de Premier ministre) Guy Mollet, est un actif partisan de cette ouverture. Toutefois, et les Nantais sauront de qui on parle, André Morice le ministre de la Défense déclare:

« Puisque les Arabes demandent qu'on arrête les exécutions, on va en faire deux fois plus ». ( page 93)

« Les accords d'Évian sont signés le 17 mars 1962 (…) le 15 mars, à Alger, des tueurs de l'OAS ont fait irruption dans la salle de l'Éducation nationale où se réunissent les cadres des centres sociaux éducatifs. Ils ont fait sortir dans la cour Robert Eymard, Marcel Basset, Mouloud Feraoun, Ali Hamoutène, Max Marchand, Salah Ould Aoudia et les ont assassinés au fusil mitrailleur, 109 balles pour tuer six hommes. (…) Juillet 1962: l'Algérie est indépendante. (…) Germaine est en colère. (…) Elle sait que si, au lieu de faire la guerre jusqu'au dernier moment, on avait préparé la paix, la décolonisation n'aurait pas été cet échec dramatique ». (pages 121- 122)

« En 1964, elle demande aussi la grâce d'officiers qui se sont laissé entraîner dans le putsch des généraux, comme Hélie Denoix de Saint Marc, résistant et déporté, qui sera gracié en 1965. Germaine n'est pas de ceux qui veulent faire expier les crimes, elle cherche plutôt à les réparer »; (page 128)

Il est à noter que l'explication sur la sortie du camp de la nièce du général de Gaulle, absente dans le livre qui lui est consacré en jeunesse chez le même éditeur, se trouve page 44. C'est là une des preuves que l'auteur connaît bien plus que la biographie de son personnage et qu'elle sait situer les faits et gestes de Germaine Tillion dans un contexte plus général. Un dossier documentaire d'une dizaine de pages permet de suivre évènements personnels et faits historiques entre 1907 et 2008, dates extrêmes de la vie du personnage, il est agrémenté de photographies de Germaine Tillion à différentes époques. Ce titre devrait figurer dans tous les centres de documentation des collèges et lycées, il éclaire considérablement tout autre ouvrage autour de la Guerre d'Algérie.

On aura intérêt pour le lycée à proposer, chez le même éditeur, en complément "La guerre d'Algérie, discours et textes officiels" de Gérard Streiff.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Germaine Tillion, un long combat pour la paix
    de Teisson, Janine
    Oskar
    ISBN : 9791021402393 ; EUR 10,95 ; 24/03/2014 ; 163 p. ; Reliure inconnue
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Germaine Tillion, un long combat pour la paix