Amerikkka, tome 1: Les canyons de la mort
de Roger Martin (Scénario), Nicolas Otéro (Dessin)

critiqué par Antihuman, le 26 mai 2014
(Paris - 36 ans)


La note:  étoiles
"Des grands méchants loups blancs contre les gentils petits chicanos..."
Alors que des petits messieurs s'excitent contre un vote démocratique récent, voici une bonne critique d'un pays à dominante sioniste-WASP qui ne se gêne pas pour pratiquer une certaine politique depuis longtemps... Entre autre celle de la zéro-tolérance !

En l'occurrence les USA ou chez qui a l'argent dirige (au moins c'est simple) et également ou celui ne fait pas dans l'humanitaire pas proche est accusé de cynisme (Enfin, surtout chez les bobos.) Les auteurs montrent bien que ce ne sont pas forcément les organisations folkloriques montrées du doigt les plus dangereuses, mais au contraire une forme de pensée admise chez les institutions gouvernementales les plus sérieuses. Celles-là s'aidant d'ailleurs de l'ignorance et aussi des clichés pour continuer leur politique pour riches.

Donc un ouvrage très éloquent, plus qu'intéressant: à lire !



Synopsis

Quand la justice est impuissante, quand la police est "complaisante", les associations de lutte contre le Ku Klux Klan font appel à leurs deux agents très spéciaux: Angela Freeman et Steve McAllister.
Leur première aventure les mène à la frontière texane, ou des immigrées mexicaines ont disparu...

Basée sur les dossiers du grand spécialiste mondial du Klan, une enquête réaliste et haletante.