Les trois pires histoires de pirates
de Thomas Bretonneau, Perceval Barrier (Dessin)

critiqué par JulesRomans, le 21 mai 2014
(Nantes - 61 ans)


La note:  étoiles
Halte-là, halte-là l'univers des pirates est là!
"Les trois pires histoires de pirates"est un joli album de BD qui nous conte les récits suivants : "Le garçon qui n'avait pas de perroquet", "La chasse au trésor",  "Le dernier pirate".  La première histoire nous présente un enfant vivant dans un village de pirates qui est malheureux car il est le seul à ne pas avoir de perroquet. Parti à la quête de ce dernier, il reviendra transformé en vrai pirate grâce à plusieurs dons successifs qui lui seront faits.

Le second récit prend comme motif la recherche d'un trésor tandis que le troisième s'appuie à la fois sur l'idée d'île déserte et sur celle d'apprentissage du métier de pirate (ici à une enfant). Le point commun à tous ces contes est la recherche de sociabilité. Quasiment tout l'imaginaire lié au monde des forbans se retrouve là. Le graphisme tient d'un style proche de la caricature, il se centre sur ce qui peut caractériser les flibustiers aussi le décor est-il essentiellement symbolique.

Ce livre mérite de figurer dans toutes les bibliographies sur l'imaginaire lié aux pirates. Il peut servir de motivation pour demander aux enfants de créer leur propre BD autour de ce thème, en effet ils pourront reprendre le dessin stylisé de nombre d'objets.