Sara apprentie sorcière, Tome 2 : Prisonnier au château
de Maëlle Cheval

critiqué par JulesRomans, le 12 mai 2014
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
Un pépin pour Pépin et de l'embarras pour Sara
L'ouvrage commence par la présentation de la famille Lestrange où Orson est le père, Arabelle la mère, Alexandra la grande soeur, Pépin le petit frère, Sara la soeur cadette et Philomène la grand-mère. La famille a pour invité Gali un jeune fakir indien venu pat tapis magique avec Câlin son cobra.

Pépin tente de séduire la princesse Mélodie (ou Clarinette) , mais celle-ci n'apprécie pas, elle le fait prisonnier. Sara et Gali vont tenter de délivrer Pépin du Donjon du château du roi Robert le terrible. Bien des surprises dans l'action attendent le jeune lecteur.

Les dos des couvertures ont des rabats qui permettent dans un cas d'appréhender l'espace forestier où se trouvent les divers lieux où se dérouleront les actions dans cette série et dans l'autre cas comme toujours se centrer sur cinq mots de vocabulaire complexe (nom concret ou verbe plus abstrait) qui sont illustrés ainsi que de proposer un QCM de compréhension de lecture à chaque fois.

L'illustration occupe une large place et utilise des images de tailles fort variées (d'une page pleine au cinquième de page) avec des couleurs assez kitch, elle renvoie à celle utilisée dans certains dessins animés pour enfants. Nous sommes là face à une série autour de sorcier et sorcière qui sait doser le dramatique au niveau du lectorat visé. La jeune lectrice s'identifie d'autant mieux à la petite sorcière que celle-ci est un peu maladroite mais veut faire du bien, apparaît rusée et le jeune lecteur peut se mettre dans la peau du petit fakir qui entretient ses dons dans un but philanthropique.