The Main de Trevanian

The Main de Trevanian
(The Main)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par FranBlan, le 26 avril 2014 (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 77 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 241 

Plaisir à renouveler…

Années 1970, nous sommes à Montréal. La "Main", autre appellation du boulevard Saint-Laurent qui divise notre île du nord au sud, est la colonne vertébrale d'un quartier où prostituées, escrocs minables et clochards cohabitent avec les ouvriers et les nouveaux immigrants en quête d'un monde meilleur. Bourdonnante d'accents divers, mouvante et bruyante comme la foule qui s'y presse, la “Main” connaît aussi son lot de crimes. Depuis trente ans, le lieutenant Claude LaPointe la parcourt en veillant jalousement sur “son” quartier. Accompagné d'un jeune policier qui s'étonne de ses méthodes peu orthodoxes, LaPointe enquête sur un meurtre commis au fond d'une ruelle de son territoire. Cette affaire d'apparence banale le conduira face à ses propres démons et le poussera peut-être à accepter l'inacceptable.

Un émouvant polar urbain impliquant un flic taciturne et cassé dans les rues chaudes d'un Montréal nocturne. Claude LaPointe est un policier au grand coeur, viscéralement attaché au quartier déshérité de Montréal où il demeure et exerce son métier. Il y croise une foule de personnages “poqués”, tel qu’on nomme les malmenés de la vie à Montréal, confrontés à un quotidien précaire, où le sordide côtoie le sublime...
L’auteur signe là un polar atypique, peaufiné par un “temps de cochon” de fin d’automne et servi par des personnages au cuir épais, ce roman alimenté par des dialogues qui fouettent comme le vent glacé courant dans les rues étroites est un bel exemple de roman noir existentiel.

J’ai entendu parler de ce roman écrit en 1976 et réédité en traduction française en 2013 lors d’une émission littéraire quotidienne diffusée sur les ondes radiophoniques de Radio-Canada que j’écoute en rediffusion sur Internet assez assidûment.
Je partage l’enthousiasme du chroniqueur Jean Fugère, (info pour mes compatriotes québécois), qui en a vanté les mérites, mais contrairement à lui, j’ai lu cet ouvrage en v.o. américaine et, si lui y a poétiquement retrouvé comme une “odeur de laine mouillée”, de mon côté j’y ai plutôt trouvé un ton légèrement suranné, pas entièrement désagréable.
La qualité de l’écriture est simple, limpide, dépouillée de toute trace de sophistication, ce qui me plait beaucoup; en somme, une belle découverte, un agréable plaisir de lecture que j’ai l’intention de renouveler.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: The Main

Il n'y a pas encore de discussion autour de "The Main".