David Bowie : L'avant-garde pop
de Matthieu Thibault

critiqué par Bookivore, le 25 avril 2014
(MENUCOURT - 34 ans)


La note:  étoiles
Le caméléon
En 412 pages, Mathieu Thibault, ici, rend hommage à un des plus grands (le plus grand ?) artistes musicaux contemporains, à la carrière d'une belle longévité (démarrée au milieu des années 60, soit quasiment 50 ans de carrière, le bonhomme est né en 1947) : David Bowie.
Alias Davy Jones (Jones est son vrai nom de famille), Ziggy Stardust, Halloween Jack, le Thin White Duke ou Nathan Adler (du nom du personnage qu'il campe dans son album de 1995 "1.Outside").

"David Bowie : L'avant-garde pop" n'est pas une biographie de l'artiste, en fait, mais une description détaillée, par le menu, de l'ensemble de sa discographie, de ses toutes premières chansons des années 60 (répertoriées depuis sur un double CD) à "The Next Day", cet album sorti en début d'année 2013. Autrement dit, ce livre est complet, il aborde tout ce que Bowie a fait à l'heure actuelle (on parle même de ses rôles au cinéma et au théâtre), et quand il y a à dire sur une tournée, c'est également abordé, avec les albums lives correspondants.

Le seul reproche à faire est l'absence d'illustrations, hormis celles des pochettes d'albums, en noir & blanc qui ne rendent pas justice à pas mal d'entre elles ("...Ziggy Stardust...", "Diamond Dogs", "Low", "Earthling"), seules celles de "'Heroes'" et de "The Next Day" passent bien la rampe, étant donné qu'elles sont, à la base, en noir & blanc (logique). Mis à part ça, c'est super bien foutu, tellement bien foutu que le petit reproche que je viens de faire ne m'empêche pas de filer la note maximale à ce livre qui plaira à tous les fans de Bowie, dont je.

C'est bien simple, ce livre donne envie d'écouter et/ou de réécouter les albums du mec. A ce titre, je déconseille fortement l'écoute de l'album "Tonight" de 1984, mais c'est bien le seul album raté, vraiment foiré de Bowie, et vous ne perdrez rien en passant à côté. Mais en lisant ce livre bien foutu, on prend vraiment conscience, si ce n'était pas déjà fait avant, que la musique rock, la musique tout court, même, ne serait pas la même si Bowie n'avait pas existé.

Qui peut se targuer d'avoir une discographie aussi éclatante que la sienne, aussi éclectique (dans l'ordre, et sans préciser les années ou albums, on a des débuts psyché-folk, puis un peu de rock heavy, puis du glam, puis de la soul-funk, puis de la cold-wave expérimentale, puis ça passe à la pop/rock, puis tout simplement à la pop dansante 80's, puis retour au rock, puis de l'industriel, de l'électro-jungle, puis retour encore au rock...), aussi parfaite ? Avec des chansons aussi mythiques que "Space Oddity", "Life On Mars ?", "Changes", "Rock'n'Roll Suicide", "Fame", "Station To Station", "Be My Wife", "Strangers When We Meet" ou "Little Wonder", pour ne citer qu'elles parmi tant d'autres ?

Grand monsieur que ce David Bowie, caméléon musical. Excellent livre pour (re)découvrir son oeuvre.
Pardon, Son Oeuvre. Avec majuscules. Ah, mais.