Chat qui lit jamais ne s'ennuie
de Colin Thibert

critiqué par Henri Cachia, le 9 novembre 2016
(LILLE - 55 ans)


La note:  étoiles
On ne s'ennuie pas du tout
19 petites nouvelles sur des animaux, tels que chien, loup, vache, biche, rat, taureau, truie, ours et chat évidement qui débute le titre de ce recueil manifestement à destination des enfants.

On pardonnera donc l'anthropomorphisme avec lequel l'auteur fait parler et agir ses animaux, tout en prenant un bon plaisir à ces récits grâce à l'humour qui habite l'écriture, parfois avec férocité et ironie. La provocation aussi n'est jamais loin.

On perçoit la volonté pédagogique de se servir des animaux pour parler des êtres humains aussi, comme dans cet extrait de la nouvelle « Je m'appelle Jean-Marc Lemming » :

« ... Sur Internet, j'ai découvert un forum de gens affligés de patronymes impossibles. Il y avait là des Bistouquette, des Macaque, des Saumure, des Etron. Regroupés dans une association, tous ces malheureux luttaient pour leur dignité, leur droit à porter fièrement un nom inhabituel ou grotesque. Le coach qui animait notre groupe de parole s'appelait Chiotte. Jérôme Chiotte. Il nous décrivit ce qu'avait été son enfance. A la fin de son exposé, tout le monde était en larmes... »

Un livre agréable et amusant pour les adultes.

Certainement intrigant et fantastique pour les enfants.