La prisonnière des Sargasses de Jean Rhys

La prisonnière des Sargasses de Jean Rhys
(Wide Sargasso Sea)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par SpaceCadet, le 16 avril 2014 (Ici ou Là, Inscrit(e) le 16 novembre 2008, - ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 166 

Miroirs brisés

Dans ce court roman publié en 1966, Jean Rhys nous emmène à la Jamaïque puis à la Dominique des années 1830-40, au moment où l'esclavage venant d'y être aboli, nombre de planteurs, menacés par la haine des uns et abandonnés par les autres, se retrouvent au bord du gouffre.

C'est dans ces circonstances que nous faisons la connaissance d'Antoinette, une jeune fille élevée, dans cette atmosphère d'abandon et de tensions sociales dont elle est à la fois témoin et victime, par une mère indifférente qui lui préfère son frère handicapé. Isolée du monde, Antoinette trouve refuge auprès de sa nounou martiniquaise, mais vit la plupart du temps dans une solitude rêveuse que rien ne brise.

A l'image de cette mer des Sargasses cerclée de courants et ne touchant aucun rivage, Antoinette tout comme la plupart des personnages de ce roman, verra peu à peu son existence portée par des événements sur lesquels elle n'aura que bien peu de prise.

Sans balises, en quête d'une identité dont elle semble incapable de se saisir, elle s'engage, une fois devenue adulte, dans un mariage arrangé par son demi-frère, une union qui l'entraîne, de même que son mari fraîchement débarqué d'Angleterre, dans une voie dont l'issue marquera plus d'une destinée.

Née à la Dominique en 1890, d'une mère créole blanche et d'un père anglais, Jean Rhys nous décrit un univers qui lui est familier et qui sans doute aura marqué son enfance ainsi que l'histoire de sa famille.

Grâce à une écriture à la fois concise et évocatrice, Madame Rhys nous plonge dans un contexte colonial, régit par autant de règles imposées ou tacites que de préjugés et qui, installé dans ce cadre tropical où la nature, puissante, sensuelle, obsédante et parfois violente, impose ses propres lois, participe à l'atmosphère marquée de tensions, de mystère et d'incertitude imprégnant le récit.

Puis, suivant un habile jeu narratif l'auteur nous fait glisser d'une perspective à l'autre et nous plonge ainsi dans l'univers complexe des relations humaines. Ainsi, portés par l'ambivalence, les silences obtus ou les contradictions des uns et des autres, on se laisse peu à peu prendre à tenter de démêler l'écheveau des motivations et leurs conséquences sur les destinées des protagonistes.

Roman de mœurs s'inspirant de 'Jane Eyre', il revisite de façon originale l'histoire de certains personnages, de même qu'il donne une réplique caribéenne à l'œuvre de Charlotte Brontë. Il reste que l'écriture et l'approche littéraire de Jean Rhys étant bien ancrés dans les débuts du XXe siècle et le roman possédant une personnalité en propre, il serait difficile et délicat (à mon avis) d'aller jusqu'à considérer cette œuvre en tant que 'préquelle' au roman de Charlotte Brontë.

Cela dit, témoignant de l'univers caribéen dans un contexte et à un moment particulier de l'histoire de cette région, Wide Sargasso Sea est une œuvre envoutante par son atmosphère et dotée d'une jolie complexité, un roman dont l'intérêt et la qualité méritaient d'être soulignés ici.

Nota: ce compte-rendu fait référence au texte original en langue anglaise.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La prisonnière des Sargasses

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La prisonnière des Sargasses".